Dark Romance


 

Auteure : Penelope Douglas

Editions : Harlequin

Résumé : 

Leur amour peut les sauver… ou les détruire.
Michael Crist. Un nom qui fait frissonner chaque fille de notre petite communauté privilégiée de la côte Est. Moi comme les autres. Sauf que moi, ce n’est pas sa beauté à couper le souffle ou le fait qu’il soit riche et adulé qui me fascine – enfin, pas seulement. Non, moi, c’est la noirceur que je devine sous sa carapace dorée. La violence dans son regard noisette. Son mépris pour les règles, les lois, la morale. Ce miroir permanent de tout ce qui est noir et sombre au fond de moi. En dix-neuf ans, Michael ne m’a jamais jeté un regard. Mais, le jour où il s’intéresse à moi, je ne sais pas si je dois être excitée… ou terrifiée.

Avis :

Aujourd’hui, on va parler Dark Romance. J’ai découvert ce genre avec « Dirty love » de Jolie Plume que je vous recommande toujours autant d’ailleurs. Deux tomes sont déjà disponibles. Et le troisième arrivera dans l’année. Je ne manquerais pas de vous donner mon avis sur celui-ci d’ailleurs. J’ai vraiment adoré ce genre de romance. C’est sombre. Et même parfois trop. Au point qu’on ne puisse plus continuer notre lecture sans avoir besoin de prendre une pause. C’est dérangeant. On se demande souvent comment deux personnes qui s’aiment autant peuvent se détruire. Mais malgré que ce genre soit dur à lire, c’est super addictif. Et on est traversé par tout un tas d’émotions. On n’en ressort jamais indemne. Et c’est ce que je veux en lisant la plupart du temps.

Michaël et Rika se connaissent depuis leur plus jeune âge. Michaël a tenu Rika dans ses bras dès ses premiers jours alors qu’il n’avait que 3 ans. Leurs familles ont toujours fonctionné l’une avec l’autre. Rika est comme chez elle chez les Crist. Elle y a même sa chambre. Ses parents et les parents Crist l’ont toujours poussé vers le plus jeune fils Crist : Trevor. C’était une évidence. Ils ont le même âge, fréquenté les mêmes classes. Alors Rika a fini par tomber dans les bras de Trevor. Mais elle s’est vite rendue compte que Trevor n’était pas celui qu’il lui fallait. Son cœur ne battait pas pour lui.

Elle a toujours été couvée par ses proches. Ayant besoin d’enfin se sentir libre, elle va quitter sa ville pour vivre comme elle l’entend. Pour s’affirmer. Être celle qu’elle est vraiment sans penser au regard des autres. Seulement là-bas, elle ne sera pas complètement seule. Il y aura Michaël. Et il ne va pas lui faciliter la vie. Il va être son pire cauchemar.

Trois ans auparavant, il avait remarqué Rika pour la seule et unique fois. Michaël et sa bande ont pour habitude de faire trembler la ville lors de la Nuit du diable. Et cette année-là, Rika s’était joint à eux. Elle avait réussi à s’intégrer parmi eux. La bande lui faisait confiance. Et elle les a trahis. Détruits. Depuis, ils ont soif de vengeance. La prison les a rendus plus durs que jamais. Ils sont prêts à tout. Même au pire. Ils n’ont aucune limite. C’est comme si le monde leur appartenait.

Michaël a toujours fait ressortir des émotions contradictoires chez Rika comme le désir et la peur. Elle a toujours voulu qu’il la remarque. Mais lui ne lui a jamais adressé un regard. Personne n’a jamais su ce qui se passait dans sa tête. Il n’est que colère. Mais son côté intouchable a toujours fasciné Rika. Au fond, elle a toujours rêvé d’être comme lui. La peur l’attire. Elle souhaite plus que tout être son égale.

Michaël s’est toujours juré de ne pas approcher Rika. De ne jamais rester seul avec Rika. Car il a toujours su qui était vraiment Rika. Sa semblable. Il s’est toujours intéressé à elle sans que Rika ne s’en rende compte. Et l’avoir si près de lui va lui faire perdre tout contrôle. Il devra choisir entre Rika et ses amis qui sont presque comme des frères.

Ce livre est tout simplement à couper le souffle. L’intrigue est bien mené. C’est tellement intense. J’ai eu le cœur qui battait à 1000 à l’heure dans les derniers chapitres. Quand on pense que tout est enfin fini, tout repart. Tout s’est enchaîné tellement vite à partir d’un certain chapitre. C’était dur. Mais tellement addictif. Je n’ai pas pu m’arrêter avant de connaitre la fin. C’est plein de rebondissements. De violence. C’est vraiment dark. Mais j’ai adoré. On est complètement immergé dans l’histoire. Et j’ai vraiment eu peur parfois. Je ne m’attendais pas à autant. Cette histoire nous entraîne toujours plus loin.  Ça en devient même parfois choquant. Peneloppe sait jouer avec nos émotions. C’est une tornade ce livre. On se demande jusqu’où leur jeu va aller et qui gagnera. Et cet épilogue est surprenant. J’ai beaucoup aimé le personnage de Rika aussi. Elle a du caractère. Et elle ne se laisse pas impressionner par ces 4 cavaliers. Elle est déterminée. Les personnages secondaires sont bien travaillés. Je vous le recommande vraiment. Mais âmes sensibles s’abstenir. Je pense qu’il faut avoir un certain âge pour le lire. Après libre à vous de vous y lancer. En tout cas, je me replonge très vite dans la Dark Romance le mois prochain avec « Never forget ».

En quelques mots : Vengeance, jeu, trahison, secrets, frissons…

Note : 5/5

Citations :

« Je voulais me mettre un peu en danger. Prendre la pluie. Sentir mon cœur palpiter. Savoir ce que ça faisait de n’avoir personne à qui se raccrocher. »

« Trop de gens essaient de nous changer, et pas assez veulent que nous soyons qui nous sommes vraiment. Quelqu’un me l’a appris un jour, et je veux te faire ce présent à mon tour. »

« Nous tournions en rond. Il tirait, je tirais. Il poussait, je poussais. Nous nous battions et jouions, badinions et nous défiions, mais il ne cédait pas. Jamais nous ne nous unissions, jamais nous ne fusionnions, jamais nous ne saisissions ce qui était à portée de main. »

« Nos écorchures et nos bleus, nos tatouages, nos cicatrices, nos sourires et nos rides racontaient notre histoire, et je ne voulais pas d’un morceau de papier peint immaculé. Je la voulais elle et tout ce qu’elle était. Au moins pour ce soir. »

« Elle et moi étions pareils, après tout. Nous nous battions contre la honte chaque jour, nous demandant à qui nous pouvions révéler qui nous étions vraiment. Et nous avions fini par nous trouver. Malheureusement… nous étions condamnés. »

« Je ne me sentais complètement vivante que lorsqu’il était là, et j’avais beau savoir que rien ne serait jamais facile avec lui, j’avais aussi la certitude que rien ne serait jamais bon sans lui. »

Elsa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s