Archive | mars 2017

With you (Dark romance)

Auteure : Amheliie et Maryrhage

Editions : Auto édité

Résumé :

Il y a quatorze ans, les vies de Reagan Kane et de Vic Kristensen se sont liées à jamais.
Ils ont été kidnappés et séquestrés durant leur adolescence.
Ensembles, ils ont vécu le pire, et dans le secret, ils se sont aimés malgré le calvaire de leur captivité.
Mais la vie les a séparés.
Aujourd’hui, alors que la justice s’apprête à être rendue, leurs chemins vont se croiser de nouveau.
Ils ont changé, et les stigmates de plusieurs années de souffrance ont forgés leurs existences.
Lorsque le présent les replonge dans leurs cauchemars du passé, Reagan et Vic vont découvrir que les blessures infligées à cet amour, sont loin d’être refermées.

ATTENTION DARK ROMANCE.

Avis :

Hello !

Aujourd’hui, je vais tenter de vous donner envie de lire cette dark romance encore une fois. Mais celle-ci est la plus dure que j’ai pu lire jusqu’à maintenant. J’ai vraiment eu du mal parfois. J’attendais impatiemment le bonheur au fond de ce gouffre sans fin. 

Dans with you, on plonge dans le procès d’un enlèvement qui a eu lieu 14 ans plus tôt avec des flashs backs sur ce terrible cauchemar qui n’en est malheureusement pas un. C’est la dure réalité.

Vic et Raegan ont été séquestrés pendant 4 ans, de leurs 14 ans à leurs 18 ans. Ils ont vécu les pires horreurs possibles. Mais dans ce malheur, ils ont su être le bonheur de l’autre et se donner le courage dont ils avaient besoin pour survivre. Mais leur amour n’a fait qu’alimenter un peu plus le jeu pervers de leur bourreau. 

Après leur libération, leurs parents les ont privés l’un de l’autre. Ils n’ont pas su voir à quel point ils étaient vitaux l’un pour l’autre. Et beaucoup de rancœurs persistent encore des années plus tard. 

Ce procès va les repousser de nouveau vers les pires moment de leur vie. De douloureuses cicatrices vont revoir le jour. Des secrets jamais avoués vont exploser et pourraient remettre en cause tout le jugement. Mais il va surtout leur permettre de se retrouver. Sauf que tout est loin d’être simple avec toutes les épreuves qu’ils ont traversé. L’issu du procès déterminera leur avenir. Ils ont besoin d’être enfin en paix. 

Ce qui m’a le plus mise en colère avec ce livre, c’est le travail de défense de l’avocat du monstre. Tout le monde a le droit d’être défendu. C’est un droit justement. Mais certaines personnes sont indéfendables pour moi. 

Ce livre va toujours plus loin. Je cherchais vraiment la lueur d’espoir au fil des pages. Je voulais juste que cela s’arrête. C’est horrible les humiliations que vivent les personnages. Et à la fois tellement beau de voir que dans le regard de l’autre, ils sont toujours les mêmes. Ce livre m’a vraiment mise une claque. Mon cœur s’est brisé en milles morceaux. J’ai été plus d’une fois à bout de souffle. C’est un torrent d’émotions. Ces deux auteurs ont vraiment un don pour transmettre les émotions. C’était leur deuxième livre que je lisais. Et j’ai retrouvé tout ce que j’aimais dans leurs écritures. Elles se sont mises en danger en proposant une histoire aussi dure. Mais le défi est parfaitement réussi. C’est de la vraie et pure dark romance. A côté, toutes celles que j’ai pu lire, sont « faciles ». Je vous la recommande vraiment. Mais il faut s’accrocher. Âmes sensibles s’abstenir vraiment. Psychologiquement, c’est vraiment dur. On a tous les détails de leur calvaire. Mais au fond du tunnel, la lumière apparaît. Et on relâche toute la tension. With you est un des livres qui restera marqué dans ma mémoire. 

Note : 5/5

Citations :

« Il nous a tellement pris. Tellement. Tant de choses auxquelles on tenait, tant de liberté, de propriété, de vie. Je vois la vie comme un puzzle. Chaque pièce a son importance pour réaliser le tout. Mon puzzle est troué, il lui manque plein de parties, plein de petites pièces qui avaient leur importance. Il les a remplacé par d’autres, qui n’ont rien à voir avec le dessin de base. Elles sont noires, elles font tache dans le décor. Mais surtout, elles sont douloureuses. »

« Depuis quand embrasser quelqu’un blesse ? Depuis que ça nous concerne nous. Ce n’est pas seulement ses lèvres que j’ai embrassées, c’est beaucoup plus. C’est notre passé, nos épreuves, et l’amour si puissant qu’on se portait, un amour qui dévaste quelqu’un. »

« Comment réagir face à l’horreur qu’il lui fait subir ? Je ne sais plus, je sais seulement que ça fait mal, terriblement mal, et heureusement qu’il nous reste notre amour, sinon, on serait devenu fous, aussi troublant et inattendu, Vic reste ma bouée de secours. »

« Vic m’a avoué qu’elle m’aimait encore. D’une certaine façon, je le savais. La flamme qui nous habite ne pourra jamais être éteinte, elle est comme le flot d’une rivière, l’eau coule sans jamais s’arrêter. Notre amour est pareil, éternel, mais sensible. »

« Elle était cet éclat de lumière dans notre obscurité. Mon ancre pour ne pas dériver, ma bouée pour ne pas couler, ma pierre pour ne pas m’envoler, ma bouffée d’air frais pour respirer, la personne qui me faisait croire qu’un jour, un lendemain serait meilleur. »

 Elsa

Never forget / Never forgive 

Auteure : Monica Murphy

Editions : Harlequin

Résumé :

Mensonges. Trahison. Secrets. Amour. L’entrée fracassante d’une grande voix de la romance contemporaine dans l’univers sombre et bouleversant de la dark romance.

Entre la victime et le fils du bourreau : l’histoire d’amour la plus interdite qui soit.
Quand Ethan s’est lancé à la recherche de Katie, la fille qu’il a sauvée des griffes de son kidnappeur, huit ans plus tôt, il voulait simplement s’assurer qu’elle allait bien, qu’elle avait repris le contrôle de sa vie, qu’elle était heureuse, peut-être. Enfin, ça, c’est l’excuse qu’il s’est donnée, car, à la seconde où il a posé les yeux sur elle, il a su qu’il voulait plus. Beaucoup plus. Alors, il a fait tout ce qu’il s’était toujours interdit : il est entré dans sa vie, sous son nouveau nom, sa nouvelle identité. Et, chaque jour qui passe, il s’enfonce un peu plus dans le mensonge.
Mais comment faire autrement, alors qu’il est le fils du monstre qui a changé sa vie à jamais ?

Avis :

On se retrouve aujourd’hui pour parler Dark romance encore une fois. J’aime vraiment beaucoup ce type de romance. J’aime les personnages torturés avec un lourd passé. Pour moi, ça rend leur amour encore plus fort. Et les histoires sont belles malgré leurs caractères peu conventionnels. 

Je voyais cette saga passée partout depuis le début de l’année. J’attendais avec impatience de l’avoir entre mes mains. J’ai décidé de vous faire un avis sur les deux tomes en même temps. Je pense qu’ils sont indissociables. 

C’est l’histoire de Katie et Will, le fils de son kidnappeur. Mais aussi son ange gardien. Celui sans qui elle ne serait sûrement plus là aujourd’hui. Ils ont tous les deux été aux mains du même monstre. Et ils se comprennent mieux que personne. 

Katie reste profondément marquée par son kidnapping qui a eu lieu 8 ans plus tôt. Elle a perdu son insouciance et découvert la cruauté du monde. Elle est solitaire. Elle se sent vide. Elle ne laisse personne entrer dans sa vie. Et elle a surtout des problèmes sur le plan sexuel. Elle a peur des hommes. Malgré cela, elle a une famille sur qui compter : sa mère et sa soeur. Mais sa disparition a fait tout changer dans le comportement de son entourage. 

Will n’a pas pu vivre son enfance comme tout enfant le mérite. Son père l’a fait grandir trop vite. Il a tellement besoin d’amour. C’est vraiment touchant. J’avais juste envie de lui faire des câlins haha. Qu’il ait enfin quelqu’un sur qui se reposer. Et il a surtout peur de devenir comme son père. Alors qu’il est son opposé. Il est doux et attentionné. J’ai vraiment eu un coup de coeur pour son personnage. 

Son besoin de s’assurer du bien être de Katie et d’être proche d’elle va l’amener dans la mauvaise direction et risquerait bien de tout détruire. 

Avec Will, Katie va se sentir de nouveau normale. Découvrir qu’elle est une vraie femme qui mérite d’être aimée. Elle est si touchante aussi. Et incroyablement forte. 

Cette histoire est vraiment forte. Elle relève de sujets durs mais traités avec beaucoup de justesse. Et les rebondissements m’ont coupé le souffle jusqu’à la fin. J’en ai eu des frissons. J’aime l’évolution des personnages qui luttent pour leur amour malgré les mauvais souvenirs que la présence l’un de l’autre peut leur rappeler et l’avis de leur entourage. Et cette fin est vraiment parfaite. 

Il faut bouleverser les codes parfois. L’amour n’a pas de limite. Et malgré tout, ces histoires d’amour sont belles. Les personnages sont invincibles. Ils ont déjà vécu le pire. 

Je vous recommande vraiment cette saga qui oscille entre présent et passé. Vous passerez par toutes les émotions possibles. Personnellement, j’ai eu une préférence pour le deuxième tome, celui de l’espoir. 

Note : 5/5

Citations :

« Je ne peux pas changer qui est mon père. Je peux modifier mon nom et mon apparence, déménager dans un autre pays, ça ne résout rien. C’est mon fardeau. Je suis le fils d’un monstre. »

« C’est difficile de se raccrocher uniquement à la colère. Ça vous consume, ça ronge votre joie de vivre, ça vous rend malheureux. »

« J’ai passé ma vie à errer comme une âme en peine, à chercher la pièce qui manquait au puzzle. Et, quand je t’ai enfin retrouvée, c’est comme si tout était à sa place. »

« Je n’aurais jamais cru que c’était possible d’être aussi heureuse. Je n’aurais jamais cru trouver quelqu’un qui m’accepte comme je suis, avec mon horrible passé que, moi-même, je peine à affronter. Il connait mes secrets les plus sombres et ça ne le dérange pas, parce qu’il les partage avec moi. Tous les deux, on a le pouvoir de transformer quelque chose d’affreux en quelque chose de… merveilleux. »

« Les relations les plus belles sont celles pour lesquelles il faut se battre. C’est la difficulté qui rend le bonheur encore plus magique à la fin. »

Elsa

Close-up : inoubliable Josh (tome 2)

Auteure : Jane Devreaux

Editions : Hugo Roman

Résumé :

Le second tome de la trilogie Close-up verra-t-il les deux héros se réconcilier ?
Josh arrivera-t-il a dompter le caractère explosif de Sandre ?
« Tout a changé, ou plutôt rien, nous jouons toujours avec le feu, cherchant les limites de notre relation. »
Enfin Josh comprend que Marcy n’est pas pour lui et que tout les sépare. Mais Sandre ne semble pas accepter qu’il la désire plus que toutes les autres. Et le rôle de leurs amis et parents n’aide pas à ce qu’ils réalisent la force de leurs sentiments.
À force de sagesse, de retenue et de câlins, il finit par lui faire comprendre ce qu’il éprouve pour elle, et quand elle l’accepte, ils vivent une grande histoire… de courte durée ! Leurs études les séparent géographiquement et Sandre refuse que Josh passe à côté des années universitaires et de leur tourbillon, à cause d’elle. Elle s’efface… disparait… pour mieux réapparaitre de temps en temps, n’offrant à son amant que des souvenirs.
Est-ce que la maturité qu’ils acquièrent va les guider l’un vers l’autre, ou bien au contraire, les séparer ? Josh semble prêt à commettre une grave erreur, quand le sort décide de leur jouer un tour qui remet tout en question…

Avis :

Comme je vous l’avais promis la semaine dernière, je reviens pour vous donner mon avis sur le tome 2 de close-up. Je voulais attendre un peu avant de retrouver Josh et Sandre pour faire durer cette histoire. Mais c’est difficile de résister à la tentation parfois. Alors j’y ai cédé. Si j’avais été agréablement surprise par le premier, j’ai encore plus aimé ce deuxième tome. 

On reprend là où l’histoire s’est arrêtée à la fin du tome 1. Josh prend conscience que Marcy ne lui a jamais convenu. Mais Marcy s’accroche. Elle s’affirme un peu trop à mon goût d’ailleurs. Elle en devient méchante. Et s’il y a une leçon à retenir de la relation Josh/Marcy c’est qu’il ne faut pas changer ses principes par amour. Ne jamais changer pour quelqu’un. 

Sandre essaye de se faire à sa nouvelle vie dans cette famille parfaite. Et elle a bien du mal. Elle ne s’y sent pas du tout à sa place. Elle attend juste qu’ils la rejettent. Elle a du mal à oublier son ancienne vie. Sa solitude lui manque. Elle ne supporte pas toutes ces marques d’affections. 

Les Anderson et les Donnell étant proches, Josh et Sandre ne vont pas avoir d’autres choix que de se côtoyer régulièrement. Ils vont s’apprivoiser de nouveau mais de la mauvaise manière. Ils vont se blesser l’un et l’autre. D’autant que leurs familles et leurs amis vont se mettre entre eux. 

Josh prend conscience de l’étendu de ses sentiments pour Sandre. Il n’en peut plus de faire tout pour plaire à sa mère. Il est déterminé. Mais Sandre n’est pas prête à ouvrir son coeur, fermé à triples tours. Il est prêt à tout pour prouver à Sandre qu’il ne veut plus simplement son corps. Mais ses hormones pourraient bien jouer contre lui. 

Et quand on pense que plus rien ne pourra les séparer, l’université pointe le bout de son nez. Et Sandre se protège de nouveau. 

L’histoire prend une tournure inattendue. Josh veut du sérieux. Mais Sandre est incapable de s’engager. Ça m’a fait mal de lire à quel point elle se refuse d’être heureuse. Son passé est toujours bien ancré en elle. Elle n’a tellement pas confiance en elle au fond. 

J’ai adoré le personnage de Prude. Je trouve qu’elle apporte vraiment un gros plus à l’histoire avec son côté naïf. C’est la fraîcheur de l’histoire. Elle reste toujours présente pour Sandre. Et elle lui fait du bien même-si celle-ci ne veut pas toujours l’admettre. 

Ce tome est vraiment bien meilleur que le suivant. Je ne m’attendais pas à tout ça. Mais j’ai adoré. Mon coeur s’est brisé face à leurs choix. Puis il a fini par se reconstruire après bien du temps. Les personnages ont vraiment évolué dans ce tome. Sandre m’a vraiment touchée. Les rebondissements sont sans fins. Je serais passée à côté de tellement si je ne m’étais pas lancée dans cette saga. Je vous la conseille amplement. Par contre, prévoyez la journée. On peut encore moins lâcher ce tome en pleine lecture. J’ai hâte de lire le dernier tome. Je ne suis près d’oublier Josh et Sandre. Je me suis vraiment attachée à eux. C’est juste dingue. 

En quelques mots : rumeurs, non-dits, colère, mensonges, amour, passion, doutes.

Note : 5/5

Citations :

« Je prie pour qu’elle saisisse enfin. Je la veux ! Je veux être celui à qui elle confiera ses problèmes, je veux que mes bras la rassurent, je veux être le seul responsable de ses sourires, le seul à pouvoir la calmer, le seul à pouvoir la comprendre. Je veux lui appartenir et qu’elle m’appartienne. Elle est à moi. Je ne supporterais pas de la voir avec un autre. »

« Plus jamais, je ne risquerai de me noyer dans mes propres mensonges, j’ai trop longtemps suffoqué. Tu ne le sais pas, mais tu m’as rendu mon oxygène, Sandre, et maintenant, c’est mon tour d’être ta bouteille de survie. »

« Il n’y a pas un endroit où je sois mieux que dans les bras de Josh. J’ai l’impression qu’il guérit mon cœur blessé, j’ai l’impression de n’avoir jamais souffert. »

Elsa

Reborn : Shame (tome 3)

Auteure : Rachel Van Dyken

Editions : Milady

Résumé :

« Mon passé revint frapper à ma porte plus tôt que je ne l’aurais imaginé. Sous la forme d’un fantôme. Un homme dont j’ignorais l’existence. Un homme qui connaissait mon prénom. Un homme dont je tombai amoureuse. Mon professeur d’université. »

Lisa peine à se remettre de sa relation destructrice avec Taylor. Non content de l’avoir maltraitée mentalement et physiquement, son ex va jusqu’à salir sa réputation en mettant en ligne des vidéos scandaleuses. Mais le pire reste à venir : il finit par se donner la mort sous ses yeux.
Des années plus tard, alors qu’elle est à l’université à Seattle, Lisa tente de mener une vie normale malgré le harcèlement dont elle est victime depuis ce scandale. Sa rencontre avec Tristan Blake, son nouveau professeur, va changer sa vie. Qui est cet homme et pourquoi veut-il à tout prix élucider les circonstances du suicide de Taylor ?

Avis :

Aujourd’hui, je viens vous donner mon avis sur le troisième tome d’une de mes sagas favorites : Reborn. J’ai commencé à la lire au début de l’année seulement. Et j’ai presque enchaîné les trois. Et plus les tomes passaient, plus j’aimais. Les histoires sont tellement poignantes. Les sujets sont bien choisis.

Après avoir fait connaissance de Wes et Kiersten dans le tome 1 avec une histoire traitant de la maladie qui m’a mis les larmes aux yeux, puis de Gabe et Saylor dans le tome 2 avec une histoire juste bouleversante qui m’a fait couler les larmes, aujourd’hui on retrouve Lisa et Tristan.

Lisa a vécu une relation destructrice avec un certain Taylor dont elle garde de terribles cicatrices. Taylor la contrôlait et lui faisait faire les pires horreurs qui soient. Il l’a emmené du côté obscure et lui a fait perdre son enthousiasme. Depuis, elle ne laisse plus aucun garçon l’approcher. Elle n’a plus aucune confiance en elle. Elle fait des cauchemars chaque nuit. Elle n’arrive pas à oublier. Et elle reçoit des lettres de menaces chaque jour. Je ne l’imaginais pas comme ça dans les autres romans. Surtout dans le premier. Dans le deuxième, on sent qu’elle traîne un lourd passé derrière elle. Mais je ne m’attendais pas à autant. Aujourd’hui, il ne reste plus que les cours à Lisa. Et son nouveau professeur, Tristan, ne va pas lui faciliter la tâche.

Tristan est mystérieux. J’avoue que j’ai eu du mal avec lui au début. Il souffle le chaud et le froid sans arrêt. J’avais du mal à le suivre. Mais il a su me conquérir au final. Il va se montrer très présent pour Lisa. Mais son secret pourrait bien lui coûter sa perte.

Ce tome est plus sombre que les précédents. Les extraits du journal intime de Taylor en début de chapitre sont justes terribles. Mais tellement essentiels. J’ai adoré cette idée. L’auteure m’a vraiment surprise avec ce troisième tome. Les rebondissements s’accumulent jusqu’à la fin. Je ne pouvais pas le lâcher. Et mention spéciale pour l’épilogue raconté par Wes juste sublime. J’ai vraiment beaucoup aimé retrouver un peu son point de vue. C’est toujours un plaisir de retrouver les personnages des tomes précédents et de voir leur évolution. On s’y attache tellement. C’est un coup de cœur comme toute cette saga. J’aurais aimé encore des tomes et des tomes. Mais j’ai hâte de voir ce que nous réserve l’auteure pour la suite. Je serais au rendez-vous en tout cas. Je vous conseille vraiment de lire toute cette saga. L’écriture est juste magnifique.

Note : 5/5

Citations :

« On ne naît pas avec la peur. On naît avec l’amour. La peur se développe à mesure qu’on comprend que le monde n’est pas aussi parfait qu’on l’aurait cru. La peur est une habitude que l’on acquiert, et moi, j’étais son élève. »

« Parfois les plus belles choses sont aussi les plus dangereuses. Tout comme les choses les plus laides peuvent se transformer en des objets d’une beauté absolue. »

« Je pense que le monde a tort de rechercher la beauté à tout prix. Il devrait se battre pour la laideur, espérer pour les damnés, chercher les perdus… Parce qu’au bout du compte, s’il n’y avait pas de larmes, s’il n’y avait pas les combats, mériterait-on d’être heureux ? »

Elsa

Close-up : indomptable Sandre (tome 1)

Auteure : Jane Devreaux

Editions : Hugo Roman

Résumé :

La rumeur dit que la rebelle a de lourds secrets familiaux. On la craint.

Tout le contraire du beau gosse dont la vie paraît simple, déja tracée. Pourtant…Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies, pour une incroyable histoire.

Avis :

Aujourd’hui, je vais vous parler du premier tome de « Close-up ». Cette série est une auto édition en trois tomes à la base. Je ne la connaissais pas avant qu’Hugo Roman en parle pour tout vous avouer. Il y aura 3 tomes : 2 concentrés sur Sandre et Josh contrairement à 3 pour l’auto édition. Et un troisième sur un personnage secondaire : Steve. Celui-ci est totalement inédit. 

Je dois avouer que j’hésitais un peu avec ce roman parce que j’ai vu un peu de tout niveau avis. Mais chérie 25 m’a offert l’opportunité d’avoir ce roman dans ma bibliothèque. Et franchement je les remercie énormément. Je serais passer à côté de quelque chose. Je suis vraiment agréablement surprise. 

Sandre est rebelle. Elle n’a pas sa langue dans sa poche. Son vocabulaire est cru. Elle va droit au but sans se poser de question. Mais au fond, elle n’est pas celle qu’on croit vraiment. Elle a changé suite à un passé douloureux. Avant, c’était la fille populaire du lycée. Maintenant, elle ne sent plus à sa place avec les autres. Elle préfère observer le monde derrière l’objectif de son appareil photo. Elle rejette tous ceux qui s’approchent. Elle est intimidante pour ses camarades. Elle fait la dure mais vous pourriez bien être surpris. 

Josh est un garçon plutôt sage. Il est en couple avec Marcy depuis 2 ans. Pour lui, c’est la femme de sa vie. Elle est parfaite. Mais le plus gros des problèmes, c’est son envie de rester vierge. Et Josh a des envies. Et de plus en plus de mal à lutter. Il ne contrôle plus son corps. 

Un exposé va les réunir. Et l’inévitable va arriver. Sandre craque secrètement pour Josh. Et lui est totalement perdu. Il aime Marcy mais Sandre le trouble. Elle s’infiltre dans chacune de ses pensées. Nuit et jour. Et faire comme si de rien n’était au lycée ne devient pas simple. Parce que dans ce lieu, ils sont comme des inconnus. Comme si rien ne les unissait. Alors qu’ils se ressemblent finalement. Mais Sandre refuse de s’ouvrir. 

J’ai vraiment adoré ma lecture. C’est tellement addictif. On est obligé de le dévorer sans le lâcher. Les personnages sont vraiment bien travaillés. Ils ont tous leur importance. Autant les principaux que les secondaires.  Je me suis attachée à Sandre. J’avoue que je ne la voyais pas comme cela de part les différents avis. Comme quoi, il faut savoir se faire son propre avis. J’ai vraiment hâte de savoir comment son histoire avec Josh va finir en espérant que Sandre baisse enfin les armes et l’accepte. La suite est sortie aujourd’hui d’ailleurs. Et je vous conseille vraiment d’aller vous le procurer. Vous craquerez forcément. On se retrouve vite pour mon avis sur le second tome en espérant qu’il soit aussi bon que le premier. Mais je n’en doute pas. 

Note : 5/5

Mon coeur au bout d’un fil

Auteure : Cali Keys

Editions : Milady

Résumé :

À vingt-huit ans, Zoé Garnier rêve de devenir romancière. Dévorant thrillers sur thrillers, elle se démène pour écrire son premier roman. Mais sa vie bascule le jour où elle apprend qu’elle a une sclérose en plaques. Malgré cette épreuve et une rupture récente, Zoé termine son roman et se lance dans l’auto-publication. Lorsque Samuel Durand, le célèbre éditeur sexy de New Life, lui donne rendez-vous, Zoé sait que sa vie va changer. Mais, fou de jalousie, son ex-petit ami l’accuse alors de plagiat…

Entre son attirance pour son éditeur, les batailles juridiques et sa maladie, Zoé parviendra-t-elle à relever tous ces défis ?

Avis :

On se retrouve pour un nouvel avis. Je vais vous parler de « Mon cœur au bout d’un fil ».

Au début du roman, Zoé travaille dans une banque. Elle a une vie plutôt sûre. Mais lassée par cette vie trop conventionnelle, elle va tout plaquer du jour au lendemain pour se consacrer à son rêve : devenir romancière. Elle va accumuler les petits boulots pour gagner un minimum d’argent et pouvoir écrire le reste du temps. Dès le début du roman, Zoé se découvre des problèmes de santé. Et ce roman est ce qui lui permet de s’évader. Elle s’est donnée un an pour réussir sans quoi elle reprendra un travail « normal ».

Zoé est avec Max depuis 5 ans. Parlons de lui, il m’a tellement énervé. Il est indifférent malgré les moments durs que vit Zoé. Il n’est jamais là pour elle. Il est concentré uniquement sur son boulot. Je me suis souvent demandée ce que Zoé faisait avec lui. Il a une vie bien rangé. Il est avocat. Et il ne comprend pas du tout Zoé. Il la rabaisse. Il préférerait qu’elle retourne travailler dans une banque. Il ne croit pas en elle. Il ne lui est d’aucun soutien. Zoé mérite beaucoup mieux. Ils sont à l’opposé l’un de l’autre. Heureusement que Maeva, sa meilleure amie, est là pour elle.

Zoé m’a beaucoup fait rire. Elle est vraiment folle parfois. Elle fait les choses sur un coup de tête sans se poser de questions. Malgré cela, elle a un petit côté naïf et fleur bleue. Après comme on dit, l’amour rend aveugle. Elle est d’un naturel optimiste aussi. Puis elle a peur de la solitude depuis qu’elle est malade. Elle a besoin de quelqu’un. Elle m’a vraiment touché. Elle a tellement envie d’y croire. Alors qu’en fait; il n’y a plus vraiment d’espoir. J’ai adoré ses pensées. Elle est tellement directe parfois.

On vit ses peurs avec elle. On a tellement envie de la soutenir. On en apprend beaucoup sur la maladie. Et j’ai trouvé cela intéressant. Je n’y connaissais pas grand chose. Sa vie change d’un coup. Elle a peur que plus personne ne l’accepte avec sa maladie. Au delà des douleurs physiques, il y a les douleurs mentales. Plusieurs symptômes gouvernent cette maladie : stress, fatigue.

En plus de Zoé et Max, il y a Samuel. Cet éditeur sexy qui dès le début ne laisse pas Zoé indifférente. Séduisant, attentionné, gentil, il a toutes les qualités requises pour qu’on succombe.

Ce livre n’est pas une simple romance. C’est avant tout l’histoire d’une jeune femme qui se bat contre sa maladie. Qui apprend à vivre avec. La Zoé de la fin du livre est une nouvelle Zoé. Elle a repris goût à la vie. Et on est tellement heureux pour elle. En conclusion, j’ai beaucoup aimé ce roman. J’ai juste trouvé que le résumé gâchait tout le suspense. Mais je vous le conseille. Il sort le 28 avril en broché pour les inconditionnels du papier.

Note : 4/5

Citations :

« J’attends qu’il m’aime aussi fort que je l’aime. Je m’aperçois que je passe ma vie à l’attendre. »

« J’ai tant de choses à modifier dans mon quotidien, tant de nouvelles habitudes à prendre. Une écrasante nouvelle responsabilité liée à ma santé. Finie l’insouciance. »

« J’aimerais pouvoir revenir en arrière. J’aimerais ne plus avoir peur de la nuit. J’aimerais ne plus devoir chercher la lumière. J’aimerais fermer les yeux et ne plus redouter de les ouvrir. J’aimerais m’endormir sans craindre cette obscurité, sans devoir repérer le filet de lumière qui passe entre les lamelles du store pour me sentir rassurée. Chaque nuit. »

« Oublier le comprimé, c’est ne plus rien maîtriser. Et la maîtrise rassure. Cette maladie, c’est de l’incertitude à vie, c’est accepter de lâcher prise et de vivre au jour le jour sans craindre l’avenir, sans mourir de peur en pensant à son développement. Mais personne ne peut avoir d’emprise là-dessus. Ma seule manière d’agir se trouve dans une petite pilule à avaler tous les jours. J’ai peur de perdre ce peu de contrôle. À ce moment-là, cela signifierait que je ne peux rien faire. »

« Je ne me sens pas assez forte pour affronter ça, j’en ai marre des douleurs. J’en ai marre de ces journées perdues. J’en ai marre de ces heures qui ne servent à rien. Je regrette ce que j’avais la chance d’avoir avant. Avant tout ça. Avant toute cette merde. Avant que la maladie ne me vole ma vie. »

Elsa