A la place du coeur (saison 2)

Auteur : Arnaud Cathrine

Editions : Robert Laffont

Collection : R

Résumé :

Cette saison est celle de l’éprouvant retour de Caumes à la vie. Il est raconté par son cousin, Niels, depuis la côte Atlantique : tout un été à tenter de sortir Caumes de sa torpeur muette et rageuse. Puis c’est Esther qui prend la parole : elle dont Caumes s’est peu à peu éloigné ; elle dont l’amour ne lâche pas ; elle qui, faute de pouvoir tourner la page, s’est persuadée qu’un après était possible dans ses bras. Mais ces jeunes adultes sont aussi les enfants de novembre, les enfants du Bataclan, du Carillon, du Petit Cambodge. La vie n’a pas fini d’être mise à l’épreuve. La vie n’a pas fini d’être à réinventer.

Avis :

Hello !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’un livre un peu différent des autres livres que j’ai l’habitude de vous présenter : A la place du cœur – saison 2.

J’avais adoré le tome 1. Il retranscrivait parfaitement tout ce que j’avais pu ressentir face à ces terribles événements. J’avais eu l’impression de tout revivre. De repartir 2 ans en arrière quasiment puisque je l’ai lu en fin d’année je crois. Et bizarrement, je me souvenais encore de tout ce que je faisais ce jour-là. Je pense que ça restera tous marqués dans nos mémoires. Et malheureusement ça ne s’est pas arrêté là. L’horreur continue chaque jour et pas seulement à Paris ou en France, partout. 

Cette période a été encore plus dure pour Caumes, le personnage principal. Au début ce second tome et même dans quasiment tout le livre, on le retrouve marqué par ce qui s’est passé à la fin du premier tome. Même encore 6 mois plus tard. Plus rien ne l’intéresse. On avait pourtant pris l’habitude de le voir si vivant. La haine le ronge. Il se maintient juste en vie. Mais il ne vit plus vraiment. Il survit. 

On retrouve aussi Esther qui a bien du mal à se faire aux silences de Caumes. Elle aimerait tellement pouvoir aider Caumes. Elle veut y croire. Mais malheureusement, sa vie s’est arrêtée le 11 janvier. 

Ce livre nous emmène jusqu’en novembre 2015. Et plus particulièrement jusqu’au 13 novembre. C’est vraiment dur de revivre tout ça. Tous ces gens venus s’amuser pour qui la vie s’est arrêtée-là. Cet acte m’a encore plus touché que les autres. Je connais le Bataclan. J’y suis déjà allée pour des concerts. Et j’aurais pu y être ce soir-là. Tout comme nous tous en fait. Et je me suis souvent dit qu’à chaque concert, j’aurais peur désormais. C’est triste de transformer les moments de bonheur en peur. Mais c’est malheureusement devenu le monde dans lequel on vit. Mais nous on a la chance de vivre. Alors je ne cesserais jamais d’aller à des concerts et de boire des verres en terrasse. Ou juste de m’amuser. J’irais encore plus pour montrer que rien ne nous arrêtera. Il ne faut pas se laisser dominer par la peur. Au moins, le jour où notre tour arrivera, on aura profité pour nous et pour ces innocents partis trop tôt. Aujourd’hui plus que jamais, on ne sait pas de quoi sera fait demain. 

Cet article n’est pas très joyeux et différent des autres. Mais j’avais besoin d’exprimer mon ressenti. En tout cas, pour en revenir au livre, c’est un coup de cœur. Il traite de tous les sujets qui posent problème (tabous) dans notre pays notamment de la politique, du racisme et de la religion et c’est vraiment intéressant. J’ai vraiment eu des moments de colère profonde avec ce livre. En 2017, de telles actes ne devraient plus se produire. On devrait ouvrir notre esprit. Laissez vivre l’autre tranquillement. Savoir que dans toute religion, il y a des bons et des moins bons. Et les bons ne doivent pas prendre pour les moins bons. C’est injuste. Moi j’aime vraiment le mélange de religion des personnages d’à la place du cœur. C’est le vrai monde dans lequel on vit. C’est notre richesse. La plume de l’auteur est juste parfaite pour nous percuter. Beaucoup de passages m’ont touché. L’histoire nous est raconté par des protagonistes de mon âge en plus. On peut facilement s’identifier à eux. Et j’ai été heureuse d’apprendre qu’il y aura une saison 3 même-si, ça signifie que les horreurs continuent. Je vous le recommande vraiment. On est tous concernés par ce livre. 

Note : 5/5

Citations :

« Repose-toi sur moi, je crie ça dans ma tête, chaque fois que tu en auras besoin, repose-toi sur moi, ton putain de chagrin aura beau peser de tout son poids, je tiendrai bon, vas-y, appuie, je veux te sauver, t’as pas compris ? Je veux être l’homme de la situation, j’ignore si j’en ai les moyens, je sais juste que j’ai beaucoup d’endurance, je tiendrais, crois-moi, appuie-toi plus fort, tu ne pèses pas encore assez lourd ! »

« Et il ne pourra pas résister très longtemps ; il finira par admettre qu’il a relégué son amour pour moi tout au fond de lui, alors il ira, il y trouvera notre amour inchangé quoique blessé d’avoir été écarté, il lui fera signe de le suivre, il remontera à la surface des vivants avec lui, il empoignera cet amour et le remettra à la place qu’il n’aurait jamais dû quitter, à la place du cœur. »

Elsa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s