Te retrouver

Auteure : Louise Lucas

Editions : Butterfly

 

Résumé :

« La porte s’ouvre et la réplique que je m’apprêtais à sortir reste coincée dans ma gorge. Je me fige et involontairement, je recule d’un pas, choqué.

Elle est là, devant moi, cette fille que je cherche partout depuis des mois.

En une seconde, tout me revient : le laboratoire, notre première rencontre, ses larmes, mon silence et mes regrets … Ces putains de regrets qui ne m’ont plus lâché depuis !

Et dire que depuis le début elle était là, si près… Une violente vague de nostalgie s’empare de moi lorsque je réalise que je l’ai cherchée sans relâche alors qu’au fond, j’ai toujours su où la trouver. Elle me regarde intriguée mais patiente, souriante, magnifique. J’ai tellement envie de la prendre dans mes bras que j’en ai mal. Incapable de prononcer un mot, je la rejoins et l’attire contre moi… »

Lena aime les sciences, Alex préfère la littérature. Il se montre souvent téméraire et insouciant, alors qu’elle est d’un tempérament prudent et modéré. Tous deux fréquentent la même université sans jamais s’être rencontrés.

Les choses changent lorsque le hasard intervient. Ils se croisent à deux reprises. Deux rencontres improbables. Deux moments qui scellent sans qu’ils s’en doutent les fondations de leur histoire.

Et si Alex pensait ce jour-là avoir manqué sa chance, peut-être s’en verra-t-il offrir une nouvelle plus tôt qu’il ne le croit ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel avis sur la dernière parution des éditions Butterfly. Je les remercie pour ce service presse.

Tout commence lorsqu’Alex s’introduit dans une salle de laboratoire pour voler un sujet d’examen. Sauf qu’il ne sera pas seule, il va être rejoint par une mystérieuse jeune fille en larmes. Restant caché, il ne la verra que de dos avant qu’elle ne s’en aille. Et depuis ce jour, son but va être de la retrouver. Il reste perturber par l’image de la détresse de cette fille. Et il s’en veut de l’avoir laissé seule avec son chagrin sans se montrer.

« La première était effondrée et donnait l’impression de vouloir disparaître, la seconde transpirait la colère et l’assurance. L’une m’a bouleversé et touché, l’autre m’a défié et troublé. Pourtant, aussi ironique que soit la situation, toutes les deux m’ont donné envie de les retrouver… »

Le même jour, il va faire la rencontre de la fougueuse et têtue Léna : la meilleure amie de sa copine Anna. Elle est pleine de vie et a du caractère. Juste hilarante. Mais ne serait-ce pas une façon de cacher une douleur profonde ? Alex se retrouve troubler par ce petit bout de femme. Mais Léna ne se laisse pas approcher facilement. Elle est plutôt solitaire et a une relation assez malsaine avec les hommes. Son cœur balance entre Anna, Léna et cette mystérieuse jeune fille triste du laboratoire qui hante toujours ses pensées. Peut-être est-elle plus facile à retrouver qu’il ne le croit…

« La vérité reste sournoise. Une fois la coquille du mensonge ébranlée, elle s’échappe et se déverse. D’abord avec douceur, puis avec violence. Il n’y a plus rien à faire, hormis attendre qu’elle ait fini d’infliger des dégâts. »

Alex est tellement gentil et protecteur. On ne peut pas s’empêcher de craquer pour lui. Il est bien décidé à découvrir tous les secrets de Léna. Son inquiétude va le pousser à la trahir et pourrait tout détruire.

« La disparition des secrets nous a rapproché, mais la vérité continue de nous diviser. »

J’ai adoré ma lecture. J’ai trouvé que ce tome était très bien ficelé. L’intrigue est super bien menée. L’envie de découvrir ce que cache Léna depuis 5 ans nous fait tourner les pages une à une. Une partie de ce secret m’a laissée sans voix. Et cette impasse entre amour et amitié nous brise le cœur. Ce livre est plein d’émotions. J’y ai versé quelques larmes. Mais sa force, c’est aussi sa petite touche d’espoir.

L’écriture de l’auteure est agréable. Elle m’a emportée avec elle dans son histoire bouleversante.  J’ai hâte de découvrir la suite vu la fin. Elle s’annonce mouvementée et pleine d’émotions encore je pense. Je vous le recommande. Une belle découverte et un sujet dont on ne parle pas souvent malgré les traces terribles qu’il peut laisser.

Note : 4,5/5

Citations :

« Aussi vive puisse être la douleur, j’ai appris à la museler. Je l’étouffe avant qu’elle ne le fasse. Ça ne marche pourtant pas toujours. Parfois, comme tout à l’heure, elle me rattrape et se venge, me laissant plus anéantie que si je l’avais laissée immédiatement agir. »

« Pour lui dire, qu’en ce moment, j’ai tellement mal que je pourrais en crever et que malheureusement, aucune compresse, aucun pansement, aucune douceur n’y changeront jamais rien ! »

« Elle m’en veut, elle me manque et c’est déjà suffisamment dur comme ça. Mais ça me tue encore plus de me dire que dans cette histoire, je vais te perdre, toi aussi, encore une fois. »

« Le problème, c’est que cette angoisse avec laquelle j’apprends à vivre est tout sauf rationnelle ! Elle représente le genre d’obsession qui vous bousille littéralement. »

« Je pourrais en avaler la totalité que la douleur serait toujours là. Il semble évident que ce dont je souffre vraiment est plus grave qu’une vulgaire migraine, plus violent que de simples crampes d’estomac. Si je devais rapprocher ce type de mal d’une pathologie connue, je l’apparenterais sûrement à la forme la plus violente du désespoir. »

Elsa

Publicités

Une réflexion sur “Te retrouver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s