Avec toi – fight with darkness (Vol 2/2)


Auteure : Lucie F. June

Editions : Addictives

Sortie : 25/07/2017

Résumé :

Aleyna a besoin de savoir si elle peut encore désirer. Ressentir du plaisir. S’abandonner. Alors elle fait appel à une agence d’escort boys. Et rencontre Alec. Alec est étudiant en médecine mais fait l’escort pour survivre. Il enchaîne les clientes et y perd peu à peu son âme. Jusqu’à Aleyna. Au premier regard, tout bascule. Au premier baiser, c’est une évidence. Mais les démons d’Aleyna sont encore présents, dans sa chair comme dans son cœur, et Alec se retrouve face à un ennemi plus terrible qu’il ne l’imaginait. Il veut l’aimer. Il veut l’aider. Mais elle n’est pas libre. Elle appartient au mystérieux monstre qui lui fait des chantages odieux. Et les ténèbres se referment sur eux en un coup de fil…

Service presse

Avis : 

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis sur la suite et fin d’un livre. Je remercie les editions addictives pour ce service presse.

Aleyna vivait sous l’emprise de son compagnon depuis 2 ans jusqu’à sa rencontre avec Alec. Avec lui, elle a enfin découvert le vrai amour. Et s’ils pensaient avoir trouver un accord pour éloigner à jamais ce diable et vivre pleinement leur histoire d’amour, malheureusement rien ne va se passer comme prévu. Personne ne peut contrôler ce monstre. 

« La mort s’invite dans ma chambre. Parce que je voudrais être partout sauf ici. Quitte à être gelée dans un tiroir à la morgue. C’est horrible, je sais. Pas plus que ce qu’il est en train de m’imposer. »

Cette seconde partie est malgré tout plus calme. Aleyna et Alec tentent de vivre normalement. De se remettre de tous les actes violents qu’ils ont vécu dans la première partie. Et ils partagent plein de beaux moments. Des moments remplis d’insouciance. Ça fait vraiment chaud au cœur. 

Mais beaucoup de gens vont se mettre entre eux. Notamment la famille d’Aleyna. Leur inquiétude les amène à se poser des questions et à douter de la mauvaise personne du fait de la situation sociale d’Alec. Et Aleyna veut les protéger encore et encore. 

« Tu les vois, les dommages collatéraux ? Tu le comprends, mon silence ? C’est moi qu’il cogne et c’est tous ceux qui m’aiment qui portent mes hématomes ! »

Et la culpabilité qu’ils avaient déjà l’un envers l’autre est toujours présente et les empêche d’avancer. Alec se sent coupable d’éprouver tant de désirs pour Aleyna. Il se pose des questions sans arrêt sur des choses si naturelles. Il est partagé entre la peur incessante du retour de E et la volonté de laisser libre Aleyna. A tel point qu’il perd tous ses moyens. On le découvre plus torturé que jamais. Et Aleyna refuse de le faire souffrir encore par sa faute. Alors survivront-ils une nouvelle fois au pire ? Auront-ils le droit au meilleur ? 

« Non, je ne sais pas. Je ne cesse de me demander si, avec mes mots doux et mes caresses, je ne l’incite pas à se plier à mes désirs. Je ne veux pas l’influencer, j’ai fait tout ce que j’ai pu pour qu’elle soit libre et aujourd’hui, j’ai peur de lui imposer mes sentiments. »

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce deuxième volume, c’est l’évolution des personnages. Aleyna est bien plus forte. Elle est prête à tout pour s’en sortir, même lorsqu’elle vit encore des horreurs. Elle ne se laisse plus abattre. Elle est pleine d’espoir. Elle veut vivre. Elle sait ce qu’elle veut. Et même-si elle doit se mettre en danger, plus jamais elle ne se laissera faire. Elle a toujours des angoisses mais de moins en moins avec le temps. Elle s’abandonne totalement dans les bras d’Alec. 

« Pourquoi s’acharner à tenter d’être normale ? Une fille normale ne vient pas pleurer dans les toilettes après un moment intime aussi intense avec son copain. Là où le plaisir se nichait il y a quelques heures à peine, se trouve désormais une pile de débris de verre qui me déchirent le ventre. »

On en découvre plus sur le terrible passé d’Aleyna. Et croyez-moi que vous n’êtes pas au bout de vos surprises. On en apprend aussi beaucoup sur le ressenti d’Alec sur son métier d’escort qui a lui aussi laisser ses traces sur lui et qui ne sera jamais loin. Il devra prendre une décision. 

Alec est toujours aussi parfait avec elle. Dans n’importe quel moment, il reste présent. Il est d’une patience rare. Toujours à l’épauler. Et prêt à tout pour lui redonner le sourire. 

J’ai eu une nouvelle fois un coup de coeur pour cette seconde partie. Moins sombre. Même-si la peur est toujours présente et qu’à chaque page, on a peur de lire le pire. La fin est tellement intense. A couper le souffle. Jusqu’au bout, je ne savais pas à quoi m’attendre. L’histoire d’amour d’Aleyna et Alec est unique et belle même-si elle a débuté par tellement de malheurs. Ils s’aiment d’un amour inconditionnel. C’est vraiment touchant. Et même-si mon coeur s’est de nouveau brisé en lisant ce livre, il reste plein d’espoir. 

« Nos fêlures se sont trouvées, Princesse. Je comprends ce que tu ressens grâce à ce que j’ai vécu. Et notre amour comblera ces trous qu’ils nous ont faits dans la peau. »

De nouveaux personnages secondaires font leur apparition et joueront un rôle capital dans l’histoire. 

Je vous recommande vraiment ce livre. Vous ne pourrez pas rester indifférent face à tant d’horreur mais aussi à tant d’amour.

Note : 5/5

Citations :

« Arrête de croire que tu me fais du mal, Alec. Tu es tout ce que je désire, ta présence seule suffit à me faire rayonner. Avec toi, j’ai envie d’être une femme. Je ne pensais pas que cela serait possible un jour. Tu m’as donné envie de me battre, de m’en sortir, de rêver. »

« J’ai confiance en toi, plus qu’en n’importe qui d’autre et grâce à toi, je peux aussi reprendre confiance en moi. Aujourd’hui, j’ai compris que ce n’était pas parce que la vie m’avait abîmée que je ne pouvais plus briller. »

« J’enfouis ma tête dans son cou et mon corps me lâche. Je tombe à genoux mais elle ne nous sépare pas, accompagnant ma chute. Elle caresse mes cheveux, me murmurant des paroles apaisantes et je me mets à chialer comme un gosse. Parce que c’est la seule chose que j’ai encore la force de faire : pleurer sur ces jours heureux qui se sont envolés. »

« Alec est ma pièce. Grâce à lui, je fonctionne correctement. Ses mains me réparent. Je sais que je ne suis pas un objet. Mais j’aime cette idée. Le fait que mes blessures ne soient que des pièces usées qu’on peut remplacer avec de l’amour et de la tendresse. »

« Je sais. C’est lui qui me fait crever de trouille : ton amour pour moi. Parce que je sais que tu m’aimes au point de me quitter… »

Elsa 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s