Archives

Heart accept


Auteure : Erine Kova

Editions : Evidence

Résumé :

David Turner est le plus jeune, mais aussi le plus discret et effacé des trois commissaires-priseurs londoniens. Associé sérieux et efficace, ami loyal et fidèle, frère aimé, oncle dévoué…un trentenaire aux yeux « nuit noire » qui fait tourner les têtes sans pour autant perdre la sienne. Aux yeux de tous, malgré son triste passé, David est une personne responsable, douce, d’une gentillesse résistant à toute épreuve, qui mène une vie simple et bien rangée. En somme, une nature docile, sans problème ou tourment ni aucun secret : mens sana in corpore sano. Mais parfois, nous réussissons à cacher au plus profond de nous, des sentiments violents, interdits, honteux qui peuvent nous empêcher d’être vraiment heureux, voire même, nous rendre totalement fous…

Avis : 

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis. J’ai découvert cette parution sur les réseaux sociaux. Je ne connaissais pas encore cette saga. Et j’ai décidé de commencer avec ce tome même-si c’est le troisième toi. C’est sur des personnages différents qui ont un lien entre eux mais ça ne m’a pas révélé grand chose sur les histoires précédentes au final. Le résumé de ce tome me tentait plus que les autres. J’ai lu que c’était un amour « interdit » et ça m’a direct intrigué. 

En apparence, David est un homme discret. Mais seulement en apparence. Personne ne se doute de qui se cache en lui. Croyez-moi, vous ne serez pas déçue par le David directif aux pratiques plutôt brutales. David peut aussi se révéler doux. Notamment avec sa « nièce » Taylor, dont il s’est toujours très bien occupé depuis la naissance. Ça a toujours été sa princesse. 

« Et quand je pense à elle maintenant, tout se mélange : son berceau, son premier jour d’école, sa bouche gourmande, son uniforme, ses biberons, ses longues jambes, sa première poupée, sa première dent de lait, sa magnifique poitrine que j’ai léchée et serrée à en perdre la raison, mon sexe en elle entrant et sortant, notre premier cinéma. Le bordel qu’il y a désormais dans ma tête est innommable, et très certainement irréversible, à tendance aggravante. »

Taylor a maintenant 20 ans. Et la princesse a laissé place à une femme. Une femme attirante et dangereuse de part sa détermination. Taylor aime David. Elle le veut. Et elle est prête à tout pour cela. Elle se moque du regard des autres. Elle ne lâchera rien. David lui a toujours cédé tous ses caprices. Alors pourquoi pas celui-là ? 

« Je voudrais ne l’avoir jamais vue naître, ne pas l’avoir emmenée à la piscine et ne pas l’avoir vue dans son petit maillot de bains Némo, ne pas lui avoir raconté ses petites histoires du soir, ne pas l’avoir emmenée à son premier cinéma, ne pas l’avoir récupérée à ses cours de guitare. »

David est terrifié par ses sentiments. Le père de Taylor, Tony, est comme son frère. Il lui fait confiance. Il lui doit tout. Il ne veut surtout pas le décevoir et le perdre. Alors il se bat sans cesse contre ses sentiments qui l’oppressent. Et quand Taylor part faire ses études de droit à Boston, il croyait pouvoir l’oublier. Mais c’était sans compter sur l’ouverture de nouveaux bureaux à Boston quelques mois plus tard. Arrivera-t-il encore à se contrôler ? 

« L’amour n’est pas plus fort que tout. Il n’est en tout cas pas plus fort qu’une amitié, un lien fraternel de presque vingt ans, et un semblant de sens moral et de bienséance. »

Là-bas, à des kilomètres de Londres, tout pourrait enfin être possible. La culpabilité disparaît peu à peu. Mais David a toujours du mal à effacer l’image de la Taylor petite fille. Avec lui, c’est un pas en avant, quatre en arrière. Finira-t-il par avoir le déclic et se libérer de ses chaînes ?

« Je m’étais imaginé quoi ? Qu’après tout ce que je ressentais pour elle et tout ce que je lui ai fait, j’allais réussir à vivre à ses côtés, en simple ami ou en oncle dégoûtant ? Je me retrouve encore dans une impasse. À Londres, avec elle, c’était devenu très compliqué. À Londres, sans elle, c’était invivable. Ici avec elle, je me sens revivre. »

Taylor a changé pendant ces 8 mois. Elle a commencé à se construire une vie bien différente de celle de Londres. Elle est presque méconnaissable. David arrivera-t-il a tenir la distance en la voyant s’effacer ?  Malgré son jeune âge, Taylor est mature. Elle a grandi parmi les associés de son père. Ils l’ont toujours bien intégré dans leurs vies d’adultes. Elle se sent comme en décalage avec les gens de son âge.

« La princesse s’efface petit à petit, au fil des jours, au fil de nos conversations, nos altercations, nos rencontres, pour devenir, ma chérie, ma belle, mon bébé, mon amour. Et je n’y peux strictement rien. J’ai l’impression de conduire ma bagnole sans freins. Et je vais bientôt atterrir droit dans le mur. »

Si aux premiers abords leur relation peut sembler malsaine, au final, on ne peut que les comprendre. Ils ont toujours eu une relation fusionnelle. Ils se sont aidés durant les moments difficiles de leur vie. Et au fil des années, leur relation oncle/nièce a évolué pour se transformer en amour profond sans limites. Ils ont tellement souffert de se priver. Ils méritent bien leur bonheur. Ne vous attendez pas à une histoire pleine de romantisme. David et Taylor c’est tout le contraire. Entre eux, c’est très intense. 

« Ce n’est pas un amour interdit. C’est un amour qui a évolué, qui s’est renforcé, qui a souffert et qui est maintenant plus fort que jamais. Nous pouvons tout nous permettre, et je compte bien en profiter au maximum. »

J’ai beaucoup aimé cette histoire. Taylor et David m’ont touché chacun à leur manière. Surtout David. Il se jetait tellement la pierre. Il se détestait lui-même. Se sentait comme un monstre. Oui, un monstre d’aimer. On ne peut pas rester de marbre face à cette histoire qui ne manque pas de rebondissements. Leur histoire finira forcément par arriver aux oreilles de Tony…

« J’en ai chié tu sais, Tony. Parce que ces sentiments étaient plus forts que moi et que je me sentais sale. Je ne voulais pas te décevoir, ni gâcher nos liens si forts. »

J’ai adoré les personnages secondaires. Notamment la mère de Taylor, qui elle aussi se libère. L’écriture de l’auteure est très addictive. Je pense lire les deux premiers tomes d’ici quelque temps avant la sortie du final en décembre apparemment. Je compte bien le lire. Visiblement il s’annonce mouvementé. Je vous recommande grandement ce livre en tout cas. Et sans doute la saga entière. 

Note : 4,5/5

 

Elsa

Publicités

Viens, on s’aime

Auteure : Morgane Moncomble

Editions : Hugo Roman

 

Résumé :

L’amour fleurit parfois là où on ne l’attend pas. Beaucoup s’accordent à dire que l’amitié fille-garçon n’existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu’il n’avait d’yeux que pour elle. Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l’a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester. Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d’être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez… mais après tout, il ne s’agit que d’une fois. Rien qu’une. Pas vrai ?

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis sur le livre de la rentrée que j’attendais le plus. Quand j’ai appris, il y a quelques mois maintenant, que ce livre allait sortir, j’étais vraiment heureuse. C’est une des seules histoires que j’ai pris le temps de lire sur wattpad. Et je l’avais adorée. J’avais hâte de la relire. De retrouver Violan.

Violette est une fille complètement barrée et maladroite. Elle ne sait pas tenir sa langue. Elle a un débit de paroles impressionnant. Encore plus quand elle est angoissée. Elle a un humour bizarre. C’est vraiment drôle. Elle est en deuxième année d’école de stylisme.

« Concentre-toi sur des pensées positives, Violette ! PO-SI-TIVES. Un chat qui bondit face à un concombre ? Une mamie qui fait du rap ? La collection Automne-Hiver de Valentino ? Visiblement, ce n’est pas assez positif. Forcément, cela ne fait que m’angoisser davantage. Dans mon trouble, j’écrase le pied de mon voisin. »

Quand elle se retrouve bloquée, le soir du Nouvel an, dans un ascenseur avec son voisin Loan, c’est la panique. Loan va direct découvrir la vraie Violette sans filtre. Pour pallier à la panique, ils vont parler et avoir un coup de foudre platonique.

« Pas quand j’étais stressée. A mon oral de bac, j’étais tellement angoissée qu’au bout milieu de mon argumentation sur Gatsby le magnifique, j’ai cru intelligent de dire que les robes charleston, c’est vrai sexy, même-si ça ne met pas les nichons en valeur. »

Loan est pompier. Un métier courageux plein de danger. C’est l’opposé de Violette. Il aime avoir le contrôle. La stabilité. Il n’accorde pas facilement sa confiance. Il sort d’une relation de 4 ans avec Lucie qu’il n’arrive pas à oublier malgré les mois qui passent. Il ne se voit pas sans elle. Il est hanté par un passé très difficile. Ses quelques sourires sont précieux.

Suite à cette rupture, il a emménagé chez Violette et sa meilleure amie Zoé. Se rapprochant un peu plus de Violette. Tous deux entretiennent une amitié très fusionnelle. Entre partage de lits, de serviettes et de brosses à dents. Ils n’ont pas besoin de se parler pour se comprendre. Ils se disent tout. Le seul terrain dangereux, c’est leurs histoires d’amour.

« C’est si facile de parler avec elle que ça me surprend. Violette fait partie de ces personnes entières qui vous ouvrent leurs bras d’un regard et ne vous laissent jamais partir. Ces gens-là sont dangereux parce qu’ils vous gardent involontairement sous leur emprise. Et le pire, c’est que vous aimez ça. »

Leur relation est assez ambiguë. Ils prennent beaucoup de place dans la vie l’un de l’autre. Mais pour eux, tout est clair. Enfin tout l’était. Tout a changé maintenant. Loan est libre. Et Violette est en couple. La situation s’inverse. Sauf que Violette a besoin d’une personne de confiance pour faire sa première fois et ne pas tout gâcher, alors qui de mieux que son meilleur ami ? Sauf que contrairement à ce qu’ils pensaient, plus rien ne sera comme avant après cette première fois.

« Je parle trop, je ne prends pas grand chose au sérieux et il m’arrive d’être égoïste, même carrément gaffeuse. Je suis tout ça et plus encore, j’ai tellement de défauts que je n’ai pas assez de doigts pour les compter mais je t’aime ! Je t’aime autant que le premier flocon de neige en hiver, autant que la cuillerée de Nutella en plein régime, autant que la douceur d’une plume sur la peau ou que les rayons du soleil qui percent la nuit chaque matin… Je t’aime Loan. »

Violette sera la légèreté dans la vie de Loan. Elle est pleine de surprise. C’est une petite tornade qui cache elle aussi ses blessures. Elle manque de confiance en elle du fait de sa bizarrerie. Avec Loan, elle peut être elle-même. C’est un homme juste adorable. Ils sont d’un soutien infaillible l’un pour l’autre. Leur relation fait rêver.

« La vérité c’est qu’il n’y a pas une seule photo de nous parmi toutes celles-ci sur laquelle je n’étais pas déjà raide dingue de toi. La vérité, c’est que si j’aimais vraiment Lucie, je ne serais pas tombé amoureux de toi. Sauf que c’est arrivé. Une centaine de fois au moins. C’est arrivé quand tu as commencé à utiliser ma brosse à dents, c’est arrivé une autre fois quand tu as couru dans l’appartement en criant Le Mot, puis une autre fois quand tu m’as pris dans tes bras derrière cette putain de voiture… et je peux continuer comme ça encore longtemps. J’aimais Luice, c’est vrai. Mais tu t’es pointée. Tu t’es pointée comme un arc-en-ciel après la pluie, comme la première violette au printemps, et je t’ai aimée plus encore. »

Ce livre est un petit bijou. L’auteure nous offre une romance rafraichissante pleine de peps mais aussi de douceur. C’était un vrai plaisir de retrouver Violan. J’ai autant aimé qu’à ma première lecture. L’auteure arrive à nous emporter direct dans son histoire. Entre trahisons et mensonges, ce livre ne manque pas de rebondissements. Il est tout aussi drôle que touchant.

Il nous livre aussi un vrai message. Il ne faut jamais changer pour quelqu’un. Il y aura toujours une personne pour nous aimer tel qu’on est. Peu importe notre différence. J’aime d’ailleurs énormément le personnage de Violette. Elle est unique. Elle et Loan sont particulièrement attachants. Tout comme les personnages secondaires qui ont chacun une forte personnalité aussi et qui apportent tous énormément à l’histoire. C’est une joyeuse petite bande que je ne voulais pas quitter.

« Tu es une fleur qui a besoin de s’ouvrir, de s’épanouir, et non de se replier sur ses pétales. Moi je te connais. Je te connais peut-être mieux que tu ne te connais toi-même. Et j’accepte tout ce que tu es sans concession, parce que j’adore le fait que tu te réprimes pas à mes côtés, parce que j’adore le fait que tu me jettes tes défauts en pleine face, sans aucune retenue. »

Si vous aimez les histoires d’amitié, d’amour, les pompiers sexys (on n’en voit pas beaucoup dans les romances je trouve), ce livre est fait pour vous. Je vous le recommande grandement. La plume de l’auteure est magique ! Ce livre réchauffe le coeur et donne vraiment le sourire. J’espère relire un autre livre de Morgane très vite.

Note : 5/5

 

Elsa

 

 

Obsession – tome 1

Auteure : Anna Santos

Editions : Butterfly

 

Résumé :

Comment Elena Scott aurait pu penser qu’un simple casting proposé au sein de sa faculté de droit allait changer le cours de son existence ? Dès qu’elle apprend qu’elle a été retenue pour camper le rôle principal de ce film prévu au box-office, ses certitudes s’envolent. Malgré des parents protecteurs et un petit-ami qu’elle pense aimer passionnément, elle décide de laisser tomber ses études qui ne l’intéressent pas et de se lancer dans l’inconnu. Cette expérience va changer sa vie. Mais pas seulement… Lui, Ethan Stinson s’apprête à la bouleverser dans tous les sens du terme… Quelque chose d’indéfinissable l’attire en lui… Mais qui se cache derrière cet acteur connu et reconnu mondialement ? Sa beauté n’est-elle que le reflet de l’attirance qu’il lui inspire ? Ou cela va-t-il plus loin que ses croyances et ses certitudes ? Entre Paris, New York et Lisbonne, entre appréhensions, mensonges et trahisons, la passion prendra-t-elle le dessus ? Les douloureux démons du passé qu’Ethan tente de dissimuler risquent-ils de venir les hanter ? Une chose est sûre. Leur rencontre va les bouleverser bien plus qu’ils ne se l’imaginaient… Et si, au fond, leur vie n’était qu’un vaste mensonge ?

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis. Je remercie les éditions Butterfly pour ce service presse. Ça faisait un moment que je n’avais pas lu une de leur parution alors c’est avec plaisir que j’ai commencé celui-ci. Vous aurez rapidement mon avis sur le tome 2 qui est sorti il y a quelques jours.

Elena est étudiante en deuxième année de droit à Nanterre. Mais elle ne s’épanouie pas dans ses études. L’université la stresse. Elle fait tout pour être transparente. Son bonheur, c’est Stéphane : son petit copain depuis 3 ans maintenant. Un homme attentionné, doux et prévenant. Mais le lancement d’un casting pour décrocher un rôle important dans un film dans son université va tout changer.

« Comment pourrais-je concilier ce que j’éprouvais pour ces deux hommes ? De l’amour pour l’un, et une attirance charnelle pour l’autre… Je me sentais de plus en plus perdue. »

Dès le départ, Ethan, l’acteur principal, va l’attirer. Elle va se jeter à corps perdu dans ce casting juste pour le voir. Quitte à se brûler les ailes et à oublier toutes ses convictions. Une nouvelle vie va s’offrir à elle. La fille angoissée au moindre changement va voir son existence basculer en seulement quelques semaines et prendre son envol. Fini les études. Au revoir Paris et le cocon familial. Bonjour New York.

« Depuis que j’avais rencontré Ethan, le sens de mes priorités avait changé. Je devais aller au fond de moi-même et, pour une fois, écouter mon cœur. »

Ethan est un homme mystérieux qui ne laisse aucune femme indifférente. Adolescent perturbé, c’est le théâtre qui l’a sauvé. Dès le début, il sait que sa partenaire de film sera Elena. Il se sent comme lié à elle. Mais il cache quelque chose… S’il veut espérer un avenir avec Elena, il va devoir être honnête.

« Je ne possédais aucun contrôle sur mes pulsions, celles de mon passé qui m’effrayaient de plus en plus. Malgré ma volonté de tout contrôler, tout m’échappait. »

Mais rien ne sera simple. Elena reste attachée à Stéphane. Son cœur lui appartient tandis que son corps est à Ethan, qui lui-même est déjà engagé dans une relation avec une certaine Kate. Entre culpabilité et envie, résisteront-ils à la tentation ? Seront-ils seulement qu’une parenthèse dans la vie de l’autre ?

« Ma conscience sautait dans tous les sens, trop heureuse de ce qu’il venait de se passer. Mon corps semblait vouloir répondre aux tentations « Ethan Stinson ». Ma raison ne pensait qu’à mes études. Et mon cœur, lui, ne cessait de regarder Stéphane. »

J’ai passé un super bon moment avec ce livre. C’était une lecture très addictive. Il y avait ce petit plus qui fait que tu ne peux pas le lâcher. Je ne saurais l’expliquer. Entre vengeances et trahisons, l’histoire ne manque pas de rebondissements. Et la fin remet tout en question plus que jamais pour nos deux héros alors que tout devenait enfin possible. Le danger risque d’être encore plus présent dans le second tome. Je vous le recommande.

« Oh, Elena, je t’aime tellement. Je ne pensais pas que j’arriverais à refaire confiance à une femme. Mais je t’aime depuis que tu es rentrée dans cette salle minable de ta faculté. Depuis que tu as piqué ton excès de colère. Depuis que je ne peux pas être plus d’une minute loin de toi. Tu me manques à chaque seconde. »

Note : 4.5/5

 

Elsa

Bad secrets

Auteure : Lucy K. Jones

Editions : Addictives

Sortie : 14/09/2017

 

Résumé :

Dès leur première rencontre, Nina et Bruce s’opposent farouchement. Elle est chargée d’enquêter sur lui, il refuse de coopérer. Elle est irréprochable et déterminée, il est charmeur, sexy et… dangereux. C’est contraire à toutes les règles, mais Nina est incapable de lui résister ! Sa carrière est en jeu, des secrets enfouis depuis longtemps risquent de resurgir et perdre Bruce pourrait être le prix de la vérité !

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis au résumé tentant. Merci à Carole et aux éditions addictives pour ce service presse.

Nina a 23 ans et est officière de police au commissariat central depuis une semaine seulement. Elle a quitté la brigade financière pour intégrer ce nouveau poste et prouver à son père ce dont elle est capable. Ici, l’ambiance est bien différente. D’autant que son lien familiale avec le commissaire n’arrange rien. Nina est la fille du commissaire. Et pour lui, le fait que Nina soit sa fille ne change rien. Bien au contraire. Il se montre intransigeant. Et avec ses collègues, on ne peut pas dire que cela se passe mieux. Nina sait qu’elle va devoir faire ses preuves pour se faire pleinement accepter. Et justement, une première affaire va lui être confiée.

« J’avais une vie claire avec des objectifs, des principes, et des valeurs, bien ancrés. J’avais réussi, à force de le vouloir, à enfouir profondément les fantômes du passé. J’avais surtout commencé à construire mon avenir, grâce à la seule force de ma volonté. Et puis, il est entré dans me vie. Et tout a basculé. »

Nina est une femme très déterminée et réfléchie. Enfin c’était avant de tomber sur un homme comme Bruce. Pas du tout prêt à collaborer. Au contraire. Il déteste la police. Dès la rencontre de ce probable coupable, Nina se retrouve troublée. Elle perd tous ses objectifs et s’écarte totalement de l’affaire principale. Pourtant, elle sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur. Tomber dans les bras de Bruce pourrait la mener à sa perte. Nina se retrouve perdue entre son envie d’élucider cette enquête et son attirance fulgurante pour Bruce. D’autant qu’il n’est pas destiné à la lâcher. Arrivera-t-elle à résister à la tentation ?

« Willington m’a intriguée et, maintenant, délivrée de son charisme troublant, je réalise qu’en plus de ne pas avoir été professionnelle j’ai ressenti une réelle excitation à l’idée du défi qu’il m’a lancé. »

Bruce est un trentenaire milliardaire très mystérieux et arrogant. Mais on discerne une certaine vulnérabilité chez lui particulièrement intrigante.  Et comme Nina, j’ai eu envie de creuser. Pourquoi voue-t-il une telle haine à la police ? Quel secret cache-t-il ? Peut-on vraiment lui faire confiance ?

« Il a déjà tout et peut presque tout se permettre. On dit que les opposés s’attirent. Dans notre cas, rien n’est plus vrai : j’appartiens à un ensemble qu’il déteste, il est, d’une certaine manière, ce que je cherche à combattre. »

Nina ne sera pas au bout de ses surprises pour cette première enquête. Elle fera des découvertes qui changeront à jamais sa vie mettant à mal toutes ses certitudes. Elle se retrouvera plus que jamais en danger.

J’ai adoré cette lecture pleine de rebondissements. L’auteure m’a complètement baladée. Je ne savais plus quoi penser tellement il y avait de mystères. J’étais perdue. Le suspense était insoutenable. J’ai passé un super bon moment. Les personnages principaux comme secondaires sont attachants. J’ai beaucoup aimé la famille atypique qu’ils forment tous. L’écriture de l’auteure est addictive. Elle a su directement m’embarquée dans son histoire. Je vous le recommande.

Note : 4,5/5

 

Elsa

Âmes indociles – vol 4/6

Auteure : Emma M. Green

Editions : Addictives

Sortie : 09/09/2017

 

Résumé :

Petite dernière d’un empire de la mode, Calliopé décide de s’affranchir d’un père abusif et tout-puissant pour retrouver son enfant, qu’on l’a forcée à abandonner des années plus tôt. À 22 ans, la brune révoltée ose enfin affronter son passé. Mais c’est son présent qui vacille et son futur qui surgit quand elle rencontre enfin Willow, une curieuse petite fille de cinq ans qui est bien la sienne. Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de Willow, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle. Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait avoir vu une lueur d’humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu’elle n’espérait plus…

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la suite du nouveau Emma Green. Merci à Carole pour ce service presse.

La fin du volume 3 nous laissait encore une fois dans la torture et replongeait Callie dans les pires moments de sa vie. On la retrouve au début de ce volume plus négative que jamais. Son seul moyen d’oublier est de créer encore et encore. Callie pourra-t-elle une nouvelle fois s’en sortir ? Arrivera-t-elle à se racheter aux yeux de Lennon ? 

« Je pense à Lennon Hathaway environ chaque minute, avoué-je sans plus de résistance. J’y pense chaque fois que ma fille me manque. J’y pense chaque soir où je m’endors seule, chaque matin où je me réveille seule. J’y pense chaque fois que je croise un homme à la beauté banale alors que son charisme à lui me renverse à tous les coups. J’y pense chaque fois que je trouve l’air de New York irrespirable alors que celui de Cape Cod me fait revivre. J’y pense comme je respire. Et sans lui, tu ne peux pas savoir comme j’ai le souffle court. »

Dans ce volume, tout s’accélère entre Callie et Lennon. Enfin il s’avoue ce qu’ils ressentent malgré tous les obstacles. L’espoir d’un avenir se profile peu à peu. Voir se construire cette jolie famille est tellement attendrissant. Callie trouve sa place au fil du temps entre ce duo bien soudé. 

« Si seulement tu te voyais à travers mes yeux, murmure le surfeur. Tu es la femme la plus forte, la plus courageuse que je connaisse. Réveille-toi, Callie. Réveille-toi et réalise que si tu te perds, je serai là pour te retrouver. Que ta place est ici… Entre elle et moi. »

Callie va faire de nouvelles découvertes. Et être trahie par les siens. L’ombre de Vito planera plus que jamais sur Cape Cod. Entre peur et amour, quelle décision prendra Callie ? Lennie se détend de plus en plus et se laisse un peu gagner par la folie de Callie. 

« On m’a brisée, à l’intérieur. Et toi, tu me répares, tu recolles les morceaux, petit à petit, tu fais de ma vie sombre une jolie mosaïque multicolore. »

Comme vous vous en doutez, ce volume est une nouvelle fois un coup de cœur. Que de rebondissements ! Ce livre me réchauffe tellement le cœur. C’est tellement beau de « voir » enfin ces deux âmes indociles s’avouer leur amour. Cette famille me touche à un point inimaginable. La plume des auteures est toujours aussi magique. Et cette fin me torture. On dirait bien que cette fois, c’est Lennon qui va se retrouver en difficulté. Le volume 5 s’annonce intéressant. J’ai hâte de le lire. 

« Tu manques à Willow. Et tu manques à nos vies. Je suis en manque de ta folie. De ton regard sur le monde. De ta façon d’élever ma fille. De m’élever, moi. Ou de me faire redescendre un peu parfois. Et je ne sais pas ce qu’on va faire, avec toi… Il a fallu que tu débarques ici, que tu te faufiles dans le cœur de ta fille qui n’y invite pas grand monde. Et que tu te faufiles dans mon âme qui n’y voit jamais personne. Mais surtout, je ne sais pas ce qu’on va faire sans toi… »

Dans ce volume, on pourra aussi compter sur la folie de Gus. Et que c’est bon de retrouver encore Dante le ténébreux. Et Solveig toujours prête à tout pour redonner le sourire à tout le monde. 

« A trois, on forme une solide cordée, on sait qu’on peut tomber et qu’on trouvera de grands bras ou des petites mains pour nous ramasser. »

Note : 5/5

 

Elsa

Bliss – le faux journal d’une vraie romantique

Auteure : Emma M. Green

Editions : Addictives

Sortie : 14/09/2017

 

Résumé :

Règle de survie : se méfier des hommes trop beaux pour être vrais !

Emma est une auteure de romances à succès qui n’a jamais rencontré de prince charmant. Elle préfère les inventer, les écrire, les glisser dans la peau de milliardaires fascinants et rêver d’eux sur le papier. Quand un beau jour elle croise l’un de ces spécimens en vrai, elle doit affronter la dure réalité : sexy, mystérieux, beau à se damner, oui… mais du genre arrogant, avec un ego surdimensionné et le monde à ses pieds. Cette fois, c est à elle de jouer ! Bienvenue dans Bliss, le journal intime d’Emma M. Green qui vous raconte presque tout. Non, vraiment tout ! »

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis sur la réédition d’une ancienne parution du duo de choc Emma Green. Je n’avais encore jamais pris le temps de découvrir cette histoire. Alors c’était l’occasion.

Emma est une trentenaire. C’est un personnage haut en couleur qui ne se prend pas au sérieux. Elle est tellement maladroite. Elle se met dans des situations parfois, c’est juste énorme. Malgré ses quelques romances à son actif, Emma reste de son côté célibataire. Elle cherche toujours son Vadim. Emma c’est une personne comme tout le monde en fait. Elle passe son temps devant les séries à craquer sur des acteurs. C’est une rêveuse.

« Si j’étais là, je m’assiérais par terre au lieu de choisir un fauteuil, et tu te moquerais de moi. Je tenterais un swing de feu de Dieu et c’est mon club qui partirait dans les airs au lieu de la balle. Et tu rigolerais encore. J’essaierais de prononcer les noms danois des pâtisseries et je te ferais honte devant tout le monde. »

Lors d’une vente aux enchères entourée de milliardaires, envoyé ici par son éditeur pour trouver l’inspiration, elle va rencontrer deux hommes. D’un côté, un prince voyou, Soren, qui malgré son statut reste libre au point de se mettre en danger. De l’autre l’homme idéal répondant au nom de Dimitri. Ce qu’elle ignorait, c’est que ces deux-là sont liés…

« Le problème, quand on flotte sur un nuage, c’est qu’on ne peut jamais anticiper la chute. Je savais bien que ça ne durerait pas. Mais je ne pensais pas tomber si bas. »

Soren est un homme complexe. Son père ne l’a jamais aimé. De nombreux mystères règnent autour de lui. De nouvelles découvertes vont faire leur apparition. Sa vie va voler en éclats. Toute son existence va être remise en cause. Les masques vont tomber. Alors qui est vraiment Soren ? Emma pourra-t-elle l’apaiser ? Sera-t-elle assez forte pour supporter une vie si mouvementée ? Une menace constante pèse sur eux et tout leur entourage.

« Soren… prononcé-je doucement après un long silence. Tu réalises tout le mal qu’on se fait, l’un à l’autre ? Cette passion qui nous empêche d’être nous-mêmes, de voir clair. Je ne reconnais plus rien dans ma vie. »

Dans ce roman, Emma va à son tour vivre son conte de fées. Mais le sien aura aussi ses obstacles. Elle va découvrir un nouveau monde plein d’obligations loin de son quotidien habituel. Entre mensonges, trahisons, secrets et vengeance, auront-ils droit à leur happy end ?

« Tu sais que je ne vais pas te promettre l’éternité, je ne sais même pas comment finira cette journée… Mais je ne vois pas comment je pourrais un jour arrêter de t’aimer. »

J’ai beaucoup aimé cette histoire super originale de part la façon dont elle nous ait racontée. C’est une histoire rafraîchissante avec des retournements de situations toujours plus dingue. Ces auteures me surprendront toujours. Ce roman est aussi drôle que touchant. J’ai versé ma larme vers la fin.

« Je n’ai pas envie d’être raisonnable, pas envie d’être sage, docile. Je veux vivre. Avec lui. Pour lui. Quitte à me brûler les ailes. Si je m’écrase au sol, tant que c’est avec lui, je n’aurais aucun regret. »

L’écriture des auteures est toujours aussi riche. Les personnages secondaires sont aussi décalés qu’Emma. C’était un pur bonheur de vivre ces quelques heures avec eux. J’ai adoré la famille unie qu’il forme tous à la fin. Et l’évocation des autres romans de ces auteures m’a donnée encore plus envie de découvrir Vadim, Gabriel et tous les autres. Je vous le recommande.

« Je t’aime parce que tu n’as pas peur d’être toi, me dit-il doucement. Je t’aime parce que tu rêves en grand quand les autres se contentent de prendre la vie qu’on leur tend. Je t’aime parce que tu es belle à crever, parce que ton corps, tes courbes, ta peau me rendent fou. Je t’aime parce que j’ai découvert un tout autre monde à travers tes yeux. Je t’aime, Emma, parce que tu ne me laisses pas le choix. »

Note : 5/5

 

Elsa

Driven – tome 1


Auteure : K Bromberg

Editions : Le livre de poche romance

 

Résumé :

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire.

Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fi l du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Avis : 

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis sur le début d’une saga qui me tentait depuis un moment. Alors la sortie poche a eu raison de moi. 

Rylee est une jeune femme sensible dont la vie a pris un nouveau tournant il y a deux ans. Depuis, elle se refuse toute relation avec des hommes. Elle reste enfermée dans son passé. Elle se dévoue entièrement à son boulot dans une maison d’enfance qui accueille des enfants aux passés difficiles. 

« Il est mon feu en une nuit froide, le soleil qui réchauffe ma peau en un frais matin de printemps, le vent qui caresse mon visage en un jour d’automne – il est tout ce qui me fait me sentir vivante, et entière, et belle. Et désirée. »

Lors d’une vente aux enchères pour gagner des fonds pour son association, elle va rencontrer Colton. Un pilote célèbre arrogant qui sait ce qu’il veut. Et c’est elle. Il sera prêt à tout pour cela. Mais Rylee sera une adversaire de taille. Déterminée à lui résister et à ne pas lui tomber dans les bras comme toutes ses autres conquêtes. 

« Je pense qu’aucune durée limitée ne serait suffisante pour aimer quelqu’un comme Colton. Il fait parti de ces mecs qui vous consument entièrement. Il vous fait vous sentir entière quand vous ne vous étiez jamais aperçue que vous ne l’étiez pas. Vous donne de la force et vous fait vous sentir faible en même temps. Je sais que je suis capable de l’aimer comme cela – comme il le mérite -, mais je sais que je n’en aurais jamais l’occasion. »

Rylee se retrouve partagée entre désir et raison. Colton refuse tout engagement. Et elle n’a jamais connu ce genre de relation. Arrivera-t-elle à faire passer ses émotions au second plan ? 

« Je suis tombée amoureuse de lui. Avec se défauts et tout. D’une façon ou d’une autre, en dépit du peu de temps que j’ai passé avec lui, il a réussi à ébranler le mur qui protège mon coeur, et j’ai entamé la lente descente vers l’amour. Et c’est justement pour cette raison que je ne peux pas faire ce qu’il me demande. Je ne peux pas me jeter volontairement dans une histoire qui va me briser le coeur. J’ai été anéantie une première fois. Je ne ne crois pas que je pourrais survivre à une deuxième. Et je sais, sans l’ombre d’un doute, qu’aimer Colton sans qu’il m’aime en retour me détruirait. »

Entre eux, la connexion sera immédiate. Résister sera des plus difficiles. Et si Rylee s’ouvre dans ce premier tome, Colton reste un vrai mystère pour nous. Il cherche encore sa place dans ce monde mais pourquoi ? Que lui est-il arrivé ? 

« Je ne suis pas capable d’aimer, Rylee. J’ai appris, il y a très longtemps, que plus tu veux quelqu’un, plus tu désires cette personne, plus tu as besoin d’elle et plus tu l’aimes… rien n’y fait, elle finira par te quitter, de toute façon. De plus, on peut te dire qu’on t’aime, mais les mots peuvent mentir et les actions passer pour ce qu’elles ne sont pas. »

Colton est incapable d’affronter son passé. Il veut tout contrôler. Et se sent obligé de tout détruire quand tout va trop bien. Et même s’il se sait nossif pour Rylee, il aura du mal à tenir ses distances. Mais malgré cela, il a un grand coeur. 

« Et tu étais assise là, tes cheveux noirs tombant sur tes épaules, avec ce drap blanc remonté autour de ta taille… tes lèvres gonflées, tes yeux si larges et si confiants… et à cet instant précis, je me suis rendu compte que cela signifiait plus pour moi. Que tu signifiait plus pour moi, Rylee, que tout ce que j’avais conne jusque-là. Dans toute ma vie. Tu m’as fichue une trouille bleue, Rylee. Tu m’as brûlé. Et puis j’ai réalisé, comme je le fais maintenant, qu’en fin de compte je vais te détruire. »

J’ai bien aimé ce premier tome. Mais ça reste beaucoup de déjà vu. La fille simple qui tombe amoureuse d’un homme tourmenté qui ne cesse de la repousser mais qui en même temps revient toujours. C’est le scénario de base de pas mal de romance. Et c’est ce qui m’a un peu dérangé. 

Mais les personnages sont quand même touchants. Et on a enfin une héroïne aux cheveux rebelles et bouclés. Cette histoire est aussi super addictive. Elle me fait beaucoup penser à After en fait. Sauf que les personnages sont plus âgés. J’attends de voir la suite en espérant que ça ne tourne pas trop en rond et qu’enfin on comprenne le comportement de Colton. Je vous le recommande si le côté répétitif ne vous dérange pas trop. 

Note : 4/5

 

Elsa