Archives

Opposite book tag

Hello !

On se retrouve pour un nouveau tag.

 

Le premier livre de ma collection VS le dernier livre que j’ai acheté :

Le premier : After d’Anna Todd. Ce n’est plus un secret maintenant si vous me suivez depuis quelques temps déjà.

Le dernier : Sweet fall (Sweet home tome 3) de Tillie Cole que je vous recommande. Un gros coup de cœur !

Un livre pas cher VS un livre cher : 

Livre pas cher : Hors jeu à un peu plus de 7 euros. J’en ai achetés d’autres en occasion moins chers mais je ne me souviens plus des prix exactement. En livre neuf, c’est lui le moins cher.

Livre cher : Hopeless de Colleen Hoover à 18.50 euros. Les livres éditions pocket jeunesse coûtent chers.

Un livre dont le protagoniste est un homme VS un livre dont le protagoniste est une femme : 

Homme : Holder de Losing hope de Colleen Hoover. Je triche un peu parce que je lis très peu de livres où le point de vue est seulement masculin. Pourtant je les préfère souvent aux points de vue féminin.

Femme : Nina de Bad secrets de Lucy K. Jones. J’aurais pu en citer bien d’autres.

Un livre que j’ai lu vite VS un livre que j’ai mis du temps à lire :

Vite : The silent waters (The elements tome 3). Je n’ai pas pu le lâcher avant de l’avoir fini.

Moins vite : Ordonne-moi de Chloé Wilkox. C’est un gros pavé. Mais après j’ai pris que quelques jours. Je ne reste jamais bloqué longtemps sur un livre.

Une jolie couverture VS une couverture moche :

Jolie : Âmes indociles d’Emma Green. Une couverture simple mais que j’aime beaucoup.

Moche : La rencontre du dernier espoir de Kelley York. Je n’aime pas vraiment cette couverture.

Un livre français VS un livre étranger :

Français : Love box de Juliette Mey. J’adore cette auteure !

Etranger : Maybe someday de Colleen Hoover. Le premier CoHo que j’ai lu. J’ai d’ailleurs envie de le relire.

Un livre tout fin VS un pavé :

Tout fin : Finding Cinderella de Colleen Hoover. J’aurais aimé quelques pages supplémentaires.

Un pavé : Bliss – le faux journal d’une vraie romantique d’Emma Green. Plus de 600 pages et c’est un grand format.

Une fiction VS un témoignage :

cash girl

Je n’ai jamais lu de témoignage à proprement parlé. Je lis essentiellement de la fiction. Je dirais Cash girl de L.S Ange.

Un livre romantique VS un livre d’action :

my escort

Je ne lis pas de livre d’action. Je lis presque que de la romance. Pour le livre romantique, je dirais My escort love de Laura S Wild.

Un livre qui m’a donné le sourire VS un livre qui m’a rendue triste :

Sourire : Perfect Mistake d’Eve Souliac. Parfait pour passer un bon moment sans prise de tête.

Triste : Mille baisers pour un garçon. Ce livre est à la fois beau mais triste aussi. C’est le livre qui m’a fait verser le plus de larmes.

 

C’est terminé pour ce tag que j’ai vraiment adoré faire. N’hésitez pas à vous aussi le reprendre.

A bientôt sur le blog

Elsa

 

Publicités

Heart accept


Auteure : Erine Kova

Editions : Evidence

Résumé :

David Turner est le plus jeune, mais aussi le plus discret et effacé des trois commissaires-priseurs londoniens. Associé sérieux et efficace, ami loyal et fidèle, frère aimé, oncle dévoué…un trentenaire aux yeux « nuit noire » qui fait tourner les têtes sans pour autant perdre la sienne. Aux yeux de tous, malgré son triste passé, David est une personne responsable, douce, d’une gentillesse résistant à toute épreuve, qui mène une vie simple et bien rangée. En somme, une nature docile, sans problème ou tourment ni aucun secret : mens sana in corpore sano. Mais parfois, nous réussissons à cacher au plus profond de nous, des sentiments violents, interdits, honteux qui peuvent nous empêcher d’être vraiment heureux, voire même, nous rendre totalement fous…

Avis : 

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis. J’ai découvert cette parution sur les réseaux sociaux. Je ne connaissais pas encore cette saga. Et j’ai décidé de commencer avec ce tome même-si c’est le troisième toi. C’est sur des personnages différents qui ont un lien entre eux mais ça ne m’a pas révélé grand chose sur les histoires précédentes au final. Le résumé de ce tome me tentait plus que les autres. J’ai lu que c’était un amour « interdit » et ça m’a direct intrigué. 

En apparence, David est un homme discret. Mais seulement en apparence. Personne ne se doute de qui se cache en lui. Croyez-moi, vous ne serez pas déçue par le David directif aux pratiques plutôt brutales. David peut aussi se révéler doux. Notamment avec sa « nièce » Taylor, dont il s’est toujours très bien occupé depuis la naissance. Ça a toujours été sa princesse. 

« Et quand je pense à elle maintenant, tout se mélange : son berceau, son premier jour d’école, sa bouche gourmande, son uniforme, ses biberons, ses longues jambes, sa première poupée, sa première dent de lait, sa magnifique poitrine que j’ai léchée et serrée à en perdre la raison, mon sexe en elle entrant et sortant, notre premier cinéma. Le bordel qu’il y a désormais dans ma tête est innommable, et très certainement irréversible, à tendance aggravante. »

Taylor a maintenant 20 ans. Et la princesse a laissé place à une femme. Une femme attirante et dangereuse de part sa détermination. Taylor aime David. Elle le veut. Et elle est prête à tout pour cela. Elle se moque du regard des autres. Elle ne lâchera rien. David lui a toujours cédé tous ses caprices. Alors pourquoi pas celui-là ? 

« Je voudrais ne l’avoir jamais vue naître, ne pas l’avoir emmenée à la piscine et ne pas l’avoir vue dans son petit maillot de bains Némo, ne pas lui avoir raconté ses petites histoires du soir, ne pas l’avoir emmenée à son premier cinéma, ne pas l’avoir récupérée à ses cours de guitare. »

David est terrifié par ses sentiments. Le père de Taylor, Tony, est comme son frère. Il lui fait confiance. Il lui doit tout. Il ne veut surtout pas le décevoir et le perdre. Alors il se bat sans cesse contre ses sentiments qui l’oppressent. Et quand Taylor part faire ses études de droit à Boston, il croyait pouvoir l’oublier. Mais c’était sans compter sur l’ouverture de nouveaux bureaux à Boston quelques mois plus tard. Arrivera-t-il encore à se contrôler ? 

« L’amour n’est pas plus fort que tout. Il n’est en tout cas pas plus fort qu’une amitié, un lien fraternel de presque vingt ans, et un semblant de sens moral et de bienséance. »

Là-bas, à des kilomètres de Londres, tout pourrait enfin être possible. La culpabilité disparaît peu à peu. Mais David a toujours du mal à effacer l’image de la Taylor petite fille. Avec lui, c’est un pas en avant, quatre en arrière. Finira-t-il par avoir le déclic et se libérer de ses chaînes ?

« Je m’étais imaginé quoi ? Qu’après tout ce que je ressentais pour elle et tout ce que je lui ai fait, j’allais réussir à vivre à ses côtés, en simple ami ou en oncle dégoûtant ? Je me retrouve encore dans une impasse. À Londres, avec elle, c’était devenu très compliqué. À Londres, sans elle, c’était invivable. Ici avec elle, je me sens revivre. »

Taylor a changé pendant ces 8 mois. Elle a commencé à se construire une vie bien différente de celle de Londres. Elle est presque méconnaissable. David arrivera-t-il a tenir la distance en la voyant s’effacer ?  Malgré son jeune âge, Taylor est mature. Elle a grandi parmi les associés de son père. Ils l’ont toujours bien intégré dans leurs vies d’adultes. Elle se sent comme en décalage avec les gens de son âge.

« La princesse s’efface petit à petit, au fil des jours, au fil de nos conversations, nos altercations, nos rencontres, pour devenir, ma chérie, ma belle, mon bébé, mon amour. Et je n’y peux strictement rien. J’ai l’impression de conduire ma bagnole sans freins. Et je vais bientôt atterrir droit dans le mur. »

Si aux premiers abords leur relation peut sembler malsaine, au final, on ne peut que les comprendre. Ils ont toujours eu une relation fusionnelle. Ils se sont aidés durant les moments difficiles de leur vie. Et au fil des années, leur relation oncle/nièce a évolué pour se transformer en amour profond sans limites. Ils ont tellement souffert de se priver. Ils méritent bien leur bonheur. Ne vous attendez pas à une histoire pleine de romantisme. David et Taylor c’est tout le contraire. Entre eux, c’est très intense. 

« Ce n’est pas un amour interdit. C’est un amour qui a évolué, qui s’est renforcé, qui a souffert et qui est maintenant plus fort que jamais. Nous pouvons tout nous permettre, et je compte bien en profiter au maximum. »

J’ai beaucoup aimé cette histoire. Taylor et David m’ont touché chacun à leur manière. Surtout David. Il se jetait tellement la pierre. Il se détestait lui-même. Se sentait comme un monstre. Oui, un monstre d’aimer. On ne peut pas rester de marbre face à cette histoire qui ne manque pas de rebondissements. Leur histoire finira forcément par arriver aux oreilles de Tony…

« J’en ai chié tu sais, Tony. Parce que ces sentiments étaient plus forts que moi et que je me sentais sale. Je ne voulais pas te décevoir, ni gâcher nos liens si forts. »

J’ai adoré les personnages secondaires. Notamment la mère de Taylor, qui elle aussi se libère. L’écriture de l’auteure est très addictive. Je pense lire les deux premiers tomes d’ici quelque temps avant la sortie du final en décembre apparemment. Je compte bien le lire. Visiblement il s’annonce mouvementé. Je vous recommande grandement ce livre en tout cas. Et sans doute la saga entière. 

Note : 4,5/5

 

Elsa

Viens, on s’aime

Auteure : Morgane Moncomble

Editions : Hugo Roman

 

Résumé :

L’amour fleurit parfois là où on ne l’attend pas. Beaucoup s’accordent à dire que l’amitié fille-garçon n’existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu’il n’avait d’yeux que pour elle. Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l’a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester. Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d’être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez… mais après tout, il ne s’agit que d’une fois. Rien qu’une. Pas vrai ?

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis sur le livre de la rentrée que j’attendais le plus. Quand j’ai appris, il y a quelques mois maintenant, que ce livre allait sortir, j’étais vraiment heureuse. C’est une des seules histoires que j’ai pris le temps de lire sur wattpad. Et je l’avais adorée. J’avais hâte de la relire. De retrouver Violan.

Violette est une fille complètement barrée et maladroite. Elle ne sait pas tenir sa langue. Elle a un débit de paroles impressionnant. Encore plus quand elle est angoissée. Elle a un humour bizarre. C’est vraiment drôle. Elle est en deuxième année d’école de stylisme.

« Concentre-toi sur des pensées positives, Violette ! PO-SI-TIVES. Un chat qui bondit face à un concombre ? Une mamie qui fait du rap ? La collection Automne-Hiver de Valentino ? Visiblement, ce n’est pas assez positif. Forcément, cela ne fait que m’angoisser davantage. Dans mon trouble, j’écrase le pied de mon voisin. »

Quand elle se retrouve bloquée, le soir du Nouvel an, dans un ascenseur avec son voisin Loan, c’est la panique. Loan va direct découvrir la vraie Violette sans filtre. Pour pallier à la panique, ils vont parler et avoir un coup de foudre platonique.

« Pas quand j’étais stressée. A mon oral de bac, j’étais tellement angoissée qu’au bout milieu de mon argumentation sur Gatsby le magnifique, j’ai cru intelligent de dire que les robes charleston, c’est vrai sexy, même-si ça ne met pas les nichons en valeur. »

Loan est pompier. Un métier courageux plein de danger. C’est l’opposé de Violette. Il aime avoir le contrôle. La stabilité. Il n’accorde pas facilement sa confiance. Il sort d’une relation de 4 ans avec Lucie qu’il n’arrive pas à oublier malgré les mois qui passent. Il ne se voit pas sans elle. Il est hanté par un passé très difficile. Ses quelques sourires sont précieux.

Suite à cette rupture, il a emménagé chez Violette et sa meilleure amie Zoé. Se rapprochant un peu plus de Violette. Tous deux entretiennent une amitié très fusionnelle. Entre partage de lits, de serviettes et de brosses à dents. Ils n’ont pas besoin de se parler pour se comprendre. Ils se disent tout. Le seul terrain dangereux, c’est leurs histoires d’amour.

« C’est si facile de parler avec elle que ça me surprend. Violette fait partie de ces personnes entières qui vous ouvrent leurs bras d’un regard et ne vous laissent jamais partir. Ces gens-là sont dangereux parce qu’ils vous gardent involontairement sous leur emprise. Et le pire, c’est que vous aimez ça. »

Leur relation est assez ambiguë. Ils prennent beaucoup de place dans la vie l’un de l’autre. Mais pour eux, tout est clair. Enfin tout l’était. Tout a changé maintenant. Loan est libre. Et Violette est en couple. La situation s’inverse. Sauf que Violette a besoin d’une personne de confiance pour faire sa première fois et ne pas tout gâcher, alors qui de mieux que son meilleur ami ? Sauf que contrairement à ce qu’ils pensaient, plus rien ne sera comme avant après cette première fois.

« Je parle trop, je ne prends pas grand chose au sérieux et il m’arrive d’être égoïste, même carrément gaffeuse. Je suis tout ça et plus encore, j’ai tellement de défauts que je n’ai pas assez de doigts pour les compter mais je t’aime ! Je t’aime autant que le premier flocon de neige en hiver, autant que la cuillerée de Nutella en plein régime, autant que la douceur d’une plume sur la peau ou que les rayons du soleil qui percent la nuit chaque matin… Je t’aime Loan. »

Violette sera la légèreté dans la vie de Loan. Elle est pleine de surprise. C’est une petite tornade qui cache elle aussi ses blessures. Elle manque de confiance en elle du fait de sa bizarrerie. Avec Loan, elle peut être elle-même. C’est un homme juste adorable. Ils sont d’un soutien infaillible l’un pour l’autre. Leur relation fait rêver.

« La vérité c’est qu’il n’y a pas une seule photo de nous parmi toutes celles-ci sur laquelle je n’étais pas déjà raide dingue de toi. La vérité, c’est que si j’aimais vraiment Lucie, je ne serais pas tombé amoureux de toi. Sauf que c’est arrivé. Une centaine de fois au moins. C’est arrivé quand tu as commencé à utiliser ma brosse à dents, c’est arrivé une autre fois quand tu as couru dans l’appartement en criant Le Mot, puis une autre fois quand tu m’as pris dans tes bras derrière cette putain de voiture… et je peux continuer comme ça encore longtemps. J’aimais Luice, c’est vrai. Mais tu t’es pointée. Tu t’es pointée comme un arc-en-ciel après la pluie, comme la première violette au printemps, et je t’ai aimée plus encore. »

Ce livre est un petit bijou. L’auteure nous offre une romance rafraichissante pleine de peps mais aussi de douceur. C’était un vrai plaisir de retrouver Violan. J’ai autant aimé qu’à ma première lecture. L’auteure arrive à nous emporter direct dans son histoire. Entre trahisons et mensonges, ce livre ne manque pas de rebondissements. Il est tout aussi drôle que touchant.

Il nous livre aussi un vrai message. Il ne faut jamais changer pour quelqu’un. Il y aura toujours une personne pour nous aimer tel qu’on est. Peu importe notre différence. J’aime d’ailleurs énormément le personnage de Violette. Elle est unique. Elle et Loan sont particulièrement attachants. Tout comme les personnages secondaires qui ont chacun une forte personnalité aussi et qui apportent tous énormément à l’histoire. C’est une joyeuse petite bande que je ne voulais pas quitter.

« Tu es une fleur qui a besoin de s’ouvrir, de s’épanouir, et non de se replier sur ses pétales. Moi je te connais. Je te connais peut-être mieux que tu ne te connais toi-même. Et j’accepte tout ce que tu es sans concession, parce que j’adore le fait que tu te réprimes pas à mes côtés, parce que j’adore le fait que tu me jettes tes défauts en pleine face, sans aucune retenue. »

Si vous aimez les histoires d’amitié, d’amour, les pompiers sexys (on n’en voit pas beaucoup dans les romances je trouve), ce livre est fait pour vous. Je vous le recommande grandement. La plume de l’auteure est magique ! Ce livre réchauffe le coeur et donne vraiment le sourire. J’espère relire un autre livre de Morgane très vite.

Note : 5/5

 

Elsa

 

 

C’est Lundi, que lisez-vous ? #11

Hello !

J’espère que vous allez bien en ce début de semaine. Moi oui, la reprise s’est plutôt bien passée. Et cette semaine s’annonce géniale avec le Festival New Romance ce week-end. J’y serais du vendredi au dimanche. C’est la première fois que j’y participe. J’ai hâte ! Dites-moi si vous y serez.

 

Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Une semaine remplie de bonnes lectures. Entre romance addictive, drôle et émouvante. J’ai repris un bon rythme de lectures. Et comme c’est le début de l’année, je suis encore un peu libre.

 

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

J’en suis à la moitié. Et j’aime bien pour l’instant. C’est une histoire d’amour un peu tabou. Je vous en reparle vite.

heart accept

 

Que vais-je lire ensuite ?

Que du numérique pour cette semaine ! Je crois que je vais revenir à un mois où je ne peux plus lâcher ma liseuse haha.

 

C’est terminé pour cette semaine. N’hésitez pas à vous aussi me dire ce que vous lisez. Passez une bonne semaine !

A bientôt sur le blog.

Elsa

Obsession – tome 1

Auteure : Anna Santos

Editions : Butterfly

 

Résumé :

Comment Elena Scott aurait pu penser qu’un simple casting proposé au sein de sa faculté de droit allait changer le cours de son existence ? Dès qu’elle apprend qu’elle a été retenue pour camper le rôle principal de ce film prévu au box-office, ses certitudes s’envolent. Malgré des parents protecteurs et un petit-ami qu’elle pense aimer passionnément, elle décide de laisser tomber ses études qui ne l’intéressent pas et de se lancer dans l’inconnu. Cette expérience va changer sa vie. Mais pas seulement… Lui, Ethan Stinson s’apprête à la bouleverser dans tous les sens du terme… Quelque chose d’indéfinissable l’attire en lui… Mais qui se cache derrière cet acteur connu et reconnu mondialement ? Sa beauté n’est-elle que le reflet de l’attirance qu’il lui inspire ? Ou cela va-t-il plus loin que ses croyances et ses certitudes ? Entre Paris, New York et Lisbonne, entre appréhensions, mensonges et trahisons, la passion prendra-t-elle le dessus ? Les douloureux démons du passé qu’Ethan tente de dissimuler risquent-ils de venir les hanter ? Une chose est sûre. Leur rencontre va les bouleverser bien plus qu’ils ne se l’imaginaient… Et si, au fond, leur vie n’était qu’un vaste mensonge ?

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis. Je remercie les éditions Butterfly pour ce service presse. Ça faisait un moment que je n’avais pas lu une de leur parution alors c’est avec plaisir que j’ai commencé celui-ci. Vous aurez rapidement mon avis sur le tome 2 qui est sorti il y a quelques jours.

Elena est étudiante en deuxième année de droit à Nanterre. Mais elle ne s’épanouie pas dans ses études. L’université la stresse. Elle fait tout pour être transparente. Son bonheur, c’est Stéphane : son petit copain depuis 3 ans maintenant. Un homme attentionné, doux et prévenant. Mais le lancement d’un casting pour décrocher un rôle important dans un film dans son université va tout changer.

« Comment pourrais-je concilier ce que j’éprouvais pour ces deux hommes ? De l’amour pour l’un, et une attirance charnelle pour l’autre… Je me sentais de plus en plus perdue. »

Dès le départ, Ethan, l’acteur principal, va l’attirer. Elle va se jeter à corps perdu dans ce casting juste pour le voir. Quitte à se brûler les ailes et à oublier toutes ses convictions. Une nouvelle vie va s’offrir à elle. La fille angoissée au moindre changement va voir son existence basculer en seulement quelques semaines et prendre son envol. Fini les études. Au revoir Paris et le cocon familial. Bonjour New York.

« Depuis que j’avais rencontré Ethan, le sens de mes priorités avait changé. Je devais aller au fond de moi-même et, pour une fois, écouter mon cœur. »

Ethan est un homme mystérieux qui ne laisse aucune femme indifférente. Adolescent perturbé, c’est le théâtre qui l’a sauvé. Dès le début, il sait que sa partenaire de film sera Elena. Il se sent comme lié à elle. Mais il cache quelque chose… S’il veut espérer un avenir avec Elena, il va devoir être honnête.

« Je ne possédais aucun contrôle sur mes pulsions, celles de mon passé qui m’effrayaient de plus en plus. Malgré ma volonté de tout contrôler, tout m’échappait. »

Mais rien ne sera simple. Elena reste attachée à Stéphane. Son cœur lui appartient tandis que son corps est à Ethan, qui lui-même est déjà engagé dans une relation avec une certaine Kate. Entre culpabilité et envie, résisteront-ils à la tentation ? Seront-ils seulement qu’une parenthèse dans la vie de l’autre ?

« Ma conscience sautait dans tous les sens, trop heureuse de ce qu’il venait de se passer. Mon corps semblait vouloir répondre aux tentations « Ethan Stinson ». Ma raison ne pensait qu’à mes études. Et mon cœur, lui, ne cessait de regarder Stéphane. »

J’ai passé un super bon moment avec ce livre. C’était une lecture très addictive. Il y avait ce petit plus qui fait que tu ne peux pas le lâcher. Je ne saurais l’expliquer. Entre vengeances et trahisons, l’histoire ne manque pas de rebondissements. Et la fin remet tout en question plus que jamais pour nos deux héros alors que tout devenait enfin possible. Le danger risque d’être encore plus présent dans le second tome. Je vous le recommande.

« Oh, Elena, je t’aime tellement. Je ne pensais pas que j’arriverais à refaire confiance à une femme. Mais je t’aime depuis que tu es rentrée dans cette salle minable de ta faculté. Depuis que tu as piqué ton excès de colère. Depuis que je ne peux pas être plus d’une minute loin de toi. Tu me manques à chaque seconde. »

Note : 4.5/5

 

Elsa

Cash girl


Auteure : L.S Ange

Editions : Addictives

Sortie : 28/09/2017

 

Résumé :

Rose est strip-teaseuse au Loup blanc. Escort girl pour payer les dettes que son père lui a laissées à sa mort, elle ne croit pas à l’amour. Le sexe est une arme, l’argent un moyen. Jusqu’à ce que son chemin croise celui du bel Audric Beaumont, un client pas comme les autres. Un homme riche et influent qui fera enfin battre son cœur, mais qui est-il vraiment ? Entre drame et passion, entre mensonges et menaces, découvrez une histoire d’amour pas comme les autres par L.S. Ange, nouvelle auteure des Éditions Addictives !

Avis :

Hello !

On se retrouve une nouvelle fois pour parler d’une prochaine parution des éditions addictives. Je les enchaîne. Mais j’adore leurs livres en ce moment. Je les remercie encore une fois pour leur confiance. 

Caroline est strip-teaseuse au Loup blanc. Et escort girl sous le nom de Rose le reste du temps, pour rembourser les nombreuses dettes que lui a laissées son père après sa mort. Chaque jour, elle tombe plus bas. Elle est enfermée dans cet enfer sans fin. Elle se dégoûte elle-même. 

« Je suis brisée en mille morceaux et je ne crois plus en rien… Je suis plus seule que jamais dans ce monde qui semble bien décidé à me réduire en miettes… Je n’ai plus rien à quoi me raccrocher, et je dégringole toujours plus bas dans le dégoût de moi-même ! J’aurais dû mourir ce jour-là, au moins je n’en serais pas là… »

Caro est une fille très sensible. Un pas de plus et c’est la déchéance. Elle n’a rien de stable dans sa vie. Plus de famille. Quelques amis qui ne connaissent rien de ses vrais problèmes. Elle est dans une profonde solitude. Pour elle, aimer est devenu impossible. Elle côtoie l’infidélité des hommes chaque jour avec ses clients. 

« Je ne ressens plus rien… Je me demande si un homme arrivera un jour à me redonner l’envie de faire l’amour, les petits papillons qui virevoltent dans le ventre, les frissons qui suivent une douce caresse… Je n’en suis pas convaincue. »

Jusqu’au jour où elle rencontre un client pas comme les autres : Audric. Il est séduisant. Jeune. Musclé. Et à sa simple vision, le cœur de Rose s’emballe. Avec lui, elle ne contrôle plus rien. Son corps se réveille. Ses barrières chutent une à une. Mais Audric est un homme très mystérieux qui pourrait mener Rose à sa perte ou lui redonner espoir. Un jour, il l’aime. L’autre, il la méprise. C’est un homme difficile à cerner.

« Je sais que la chute n’en sera que plus douloureuse ensuite, mais j’en ai besoin pour continuer d’exister et de croire que tout est possible. De l’espoir, voilà ce dont j’ai besoin, et cet homme m’en procure, alors même si c’est de courte durée, ça fait du bien. Il ne me parle pas, ne me touche pas parce qu’il me paye, et ça, ça vaut tout l’or du monde. »

Le monde dans lequel évolue Rose est sombre. Des menaces rodent sans cesse autour d’elle. Chaque jour, elle subit les envies de ses clients sans penser à ses envies à elle. Des clients parfois violents et sans pitié qui la détruisent un peu plus chaque jour. Caroline est sur ses gardes sans arrêt. La liste de ses opposants ne cesse de s’agrandir. L’étau se resserre autour d’elle. Arrivera-t-elle à s’en sortir ? Ou laissera-t-elle ses idées noires l’emporter ?

« Le désespoir peut pousser les gens à faire des choses ou des choix incompréhensibles. La douleur qui semble ne plus vouloir quitter ma poitrine ces derniers mois a eu raison de moi. La vie a un goût amer, et cette amertume m’empoisonne, me ronge comme de l’acide. Je ne vois plus la lumière au bout du tunnel. Je ne crois plus en rien ni en personne. »

Comment vivre une histoire d’amour dans ce milieu ? Comment faire confiance quand on ne croit plus en rien ? Entre trahisons, mensonges, manipulations et peurs, leur chemin sera semé d’embûches. Amour et haine n’auront jamais été aussi proches. Audric et Caro s’apportent autant qu’ils se détruisent. 

« C’est officiel, je suis une poupée, une marionnette sans cœur et sans cervelle. Je suis devenue l’objet d’Audric. »

J’ai adoré cette lecture. L’univers est sombre. Ça pourrait limite entrer dans le registre de la dark romance. Un registre que j’aime particulièrement. Le prologue donne direct le ton dramatique de l’histoire. Ce livre est plein d’émotions. L’auteure n’épargne pas ses personnages. J’ai eu des frissons à certains moments. Et les larmes sont montées aussi. Ce livre est bouleversant. Et plein de rebondissements. 

« J’ai l’impression d’être en cage et d’étouffer. Je ne vois aucune lumière au bout du tunnel ni de ciel bleu après l’orage. »

La plume de l’auteure est vraiment jolie et envoûtante. Les personnages sont attachants. C’était la première fois que je lisais un roman de cette auteure. Et ça m’a donné très envie de découvrir l’histoire d’Eva et d’Alex. Je vous le recommande. J’ai passé un très bon moment. 

« Il est le rayon de soleil dont j’avais besoin pour me réchauffer, l’infime espoir qu’il me fallait pour continuer de respirer. Audric représente tant de choses à mes yeux et je l’aime si fort. »

Note : 5/5

Elsa

 

 

L’inconnu de l’ascenseur & moi


Auteure : Sophie S. Pierruci

Editions : Addictives

Résumé :

Le jour où Charlyne se retrouve coincée dans l’ascenseur avec un inconnu… elle panique. Il est grand, musclé, ne montre pas son visage, sent beaucoup trop bon… et en plus, il est sarcastique ! L’attirance est puissante, irrésistible… mais il la fuit. Tout les oppose, pourtant Charlyne refuse de baisser les bras : après tout, ils sont voisins ! Et il n’a encore rien vu…

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis sur un nouveau service presse des éditions addictives. J’arrive au bout haha. Promis je vais vous parler d’autres parutions très vite. Merci encore à Carole pour sa confiance. 

Matthew est un homme mystérieux. Froid. Muet. Limite flippant avec sa capuche sur la tête et son cache-cou remonté jusqu’à son nez. Il ne laisse rien entrevoir de son visage. Son appartement est vide de tous souvenirs. La lumière lui fait peur. Il ne supporte pas qu’on le voit. Que cache-t-il ?

« Non, ce qui me fait peur c’est tout ce que ça implique. Je n’ai aucune envie de m’engager, de devoir rendre des comptes, de recommencer à exister pour quelqu’un. »

C’est le voisin qu’on voudrait tous fuir. Mais quand on creuse, on découvre un homme vraiment touchant. Je ne m’attendais pas à cela. Il m’a vraiment surprise. On ne peut que craquer pour lui. Il est emprunt d’une telle culpabilité. Et il ne fait rien pour s’en sortir. Au contraire, il s’enfonce dedans. Il ne s’autorise aucun bonheur.

« Qu’importe mon passé, ma culpabilité, mon envie de me flageller, quand je suis avec elle, j’en oublie ce pour quoi je dois continuer à vivre seul et dans la douleur. Et c’est mal. »

Charlyne, sa voisine, a aussi ses failles. Son père la rabaisse sans cesse plus bas que terre. Pour elle, les hommes sont tous comme lui. Elle ne croit pas en eux. Elle les méprise. Jamais elle n’est tombée amoureuse. Dormir avec un homme lui est impossible. C’est une « célibattante ».

Elle a dû abandonner son rêve de devenir danseuse. Le seul moyen qu’elle a trouvé pour continuer à danser, c’est de danser chaque soir dans un club, le PinkLady. Un travail qu’elle supporte de moins en moins. Mais elle est complètement perdue dans sa vie. Elle n’a plus aucun but.

« Ce Matthew-là me perturbe, c’est un chocolat blanc au cœur salé, doux en apparence et amer quand on creuse un peu, je ne sais pas sur quel pied et ça tombe bien, parce que je suis tétanisée et incapable d’effectuer le moindre pas. »

Autant le dire, les premiers échanges entre ces deux-là sont plutôt loufoques. Ils ne peuvent pas s’empêcher de s’envoyer des pics. Matthew ne peut pas s’empêcher de juger Charlyne sur ses choix. Ils se repoussent sans arrêt mais sont incapables de rester éloignés bien longtemps. Ensemble, ils vont repousser les limites de l’autre au risque de se brûler les ailes. Arriveront-ils à vaincre leurs peurs et à se livrer l’un à l’autre avant qu’il ne soit trop tard ? Leurs silences pourraient bien être fatals.

« Elle pétille et respire le bonheur. Mon cœur s’arrête de battre en réalisant ce que je vois. C’est un peu comme si je détenais un coffre-fort rempli d’or sans en avoir la clé pour l’ouvrir. Je pourrais avoir Charlyne, profiter de tout ça, être aimé. Encore. Mais je ne m’y autorise pas. Je vais tout gâcher. »

Ce livre est vraiment une merveille. Je ne m’attendais pas du tout à une histoire comme celle-ci en le commençant. Mais c’est une agréable surprise. J’ai trouvé l’histoire originale. L’auteure nous offre un récit rythmée mêlé d’émotions toutes plus différentes les unes des autres. J’ai ri devant le sarcasme des personnages. J’ai eu le cœur brisé. J’ai frissonné devant d’horribles scènes. Jusqu’au bout, j’ai eu peur pour Charlyne et Matthew. Ces personnages sont vraiment attachants et évoluent tout au long de l’histoire. Je n’avais pas envie de les quitter. La plume de l’auteure est super addictive. Tout s’enchaine parfaitement ! Je vous le recommande grandement.

« Matthew avait tort. Aimer, ce n’est pas seulement sentir son coeur s’emballer ou sa bouche s’assécher. Aimer, c’est se sentir mourir quand l’autre est loin de soi pour toujours. Aimer, c’est rattacher chaque ressenti, chaque image, chaque phrase à un souvenir de l’autre. »

Note : 5/5

 

Elsa