Everything everything


Auteure : Nicola Yoon

Editions : Bayard

Résumé :

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Avis :

On se retrouve aujourd’hui avec une nouvelle chronique. Et pas des moindres. Je vais vous parler d’Everything everything. Et ce livre tient bien son nom.
Dans ce livre, on fait la connaissance de Maddy alias Madeline, atteinte de la maladie de DICS. Autrement dit, elle est allergique au monde. La moindre sortie peut lui coûter la vie. Au début du livre, Maddy fête ses 18 ans. L’âge de l’indépendance normalement. L’âge où l’on profite de la vie. Seulement elle est condamnée à rester enfermée chez elle dans son environnement tout blanc. Elle ne peut qu’observer le monde sans en faire vraiment partie. Sa principale occupation tient dans la lecture. Elle a même eu le temps de lire certains livres 30 fois. Sa mère est très présente pour elle. C’est la seule constante de sa vie avec Carla, son infirmière. Maddy se plaisait plus ou moins dans cette vie jusqu’à ce qu’une nouvelle famille emménage juste à côté de chez elle. Le fils, Olly, a sa chambre juste en face de la sienne. Et très vite, ils vont communiquer par internet. Mais la question de l’interdiction de sortie de Maddy va rapidement se poser. Une routine s’instaure. Chaque soir, ils se retrouvent pour parler dans le plus grand secret. Mais Olly va lui donner le goût de l’interdit. Le virtuel ne va pas suffire. Et tout va se compliquer. Des sentiments vont naitre. Mais Maddy sait qu’aucune relation autre qu’amicale n’est possible.

Pour Olly, Maddy est aussi un moyen de fuir l’ambiance familiale de chez lui.

Pour la première fois de sa vie, Maddy va mentir à sa mère pour vivre pleinement. Mais son secret ne restera pas éternellement secret.

Everything everything est l’histoire d’un amour interdit pour lequel tous les risques vont être pris. L’amour rend fou comme il est dit souvent à plusieurs reprises dans ce livre.

Maddy est incroyablement forte et courageuse. La connaissance d’Olly va lui apprendre à se connaitre entièrement.

J’ai adoré le personnage de Carla aussi. C’est à moitié une seconde maman et à moitié une amie pour Maddy. Elles se connaissent depuis 15 ans. Elles passent toutes leurs journées ensemble. C’est un grand soutien pour Maddy.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. L’histoire de Maddy m’a touché. Je n’imagine pas vivre sans sortir. La construction du livre est juste parfaite. J’ai adoré les illustrations. Ce livre se lit super vite. J’ai eu du mal à le lâcher. Et je ne m’attendais pas du tout à cette fin. Je n’ai rien vu venir. J’ai pris une claque. Je n’en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise. Mais lisez-le. Il est vraiment beau autant par le côté originale de sa construction que par son contenu. Ce n’est pas un coup de coeur. Il m’a manqué un petit quelque chose. Je pense que l’histoire aurait pu être encore plus profonde. Mais je vous le recommande. Il vaut le détour.
Ce livre est tout : joie, tristesse, colère, compassion, espoir.
Petit plus : L’adaptation du film sort au cinéma en mai. Comptez sur moi pour y aller. J’ai hâte de voir le résultat ! Je vous en dirais des nouvelles.

Note : 4/5

Citations :

« Si ma vie était un roman qu’on lisait à l’envers, rien ne changerait. Aujourd’hui est pareil à hier, demain sera pareil à aujourd’hui. Dans le livre de Maddy, tous les chapitres se ressembleraient. »

« L’amour est une chose terrible, et le perdre est plus terrible encore. L’amour est une chose terrible, et je ne veux plus en entendre parler. »

« Mon coeur est trop meurtri, et je veux garder cette douleur en moi comme un souvenir. Je ne veux pas mettre de la pommade dessus. Je ne veux pas que mon coeur guérisse. Car, s’il guérit, je serai tentée de m’en servir de nouveau. »

Elsa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s