L’offre (Le pacte tome 2)

Auteure : Karina Halle

Editions : Hugo Roman

 

Résumé :

Elle a dit oui, va-t-elle le regretter ?

Nicola Price élève seule sa fille de 5 ans, sa vie est loin d’être simple depuis que son petit ami l’a quitté. Après avoir eu un super boulot, un appartement de rêve et une garde de robe à faire pâlir toutes ses amies, elle vit aujourd’hui dans un studio pourri, sans travail et sans amour.
La solution à tous ses problèmes pourrait venir de Bram, le grand, beau et riche frère ainé de l’un de ses amis, Linden. Il lui propose de lui louer un appartement dans un immeuble qui lui appartient, le temps qu’elle puisse se remettre sur pied.
Mais elle va découvrir à ses dépens que rien n’est gratuit dans la vie.
A-t-elle eu tord d’accepter l’offre du bel écossais ?

 

Avis :

Hello !

On se retrouve aujourd’hui pour mon avis sur l’offre, une histoire avec des personnages secondaires du tome 1 « Le pacte ». J’avais eu un coup de cœur pour le tome 1. Et j’avais hâte de découvrir ce second tome.

Dans ce tome, on retrouve Nicola, maman célibataire d’Ava 5 ans. Sa solitude lui pèse beaucoup. Et elle n’a plus confiance en les hommes. Ni en elle. Elle s’est totalement oubliée en tant que femme. Sa vie tourne autour de sa fille. Et dans le boulot, sa vie est aussi compliquée qu’avec les hommes. Elle refuse toute aide. C’est une battante. Une Maman exceptionnelle pour la petite Ava malgré qu’elle en doute. Elle m’a beaucoup touchée. Elle a une grande fierté et va devoir apprendre à passer au-dessus.

Bram, le frère de Linden, représente le danger pour elle. Véritable playboy vivant au crochet de ses parents, il a décidé de recommencer sa vie à zéro en s’installant à San Francisco. Etant propriétaire d’un immeuble, en voyant le quartier malfamé dans lequel habite Nicola, il va lui proposer un appartement juste à côté du sien. Plus aucun moyen de se fuir. Et la tentation est encore plus présente par le côté peu discret de Bram avec la gente féminine. Mais pour Bram, conquérir Nicola s’avère bien plus compliqué qu’avec les autres. Elle lui fait perdre le contrôle de lui-même. Bram est à la fois sauvage, attentionné, ambitieux et aussi très honnête. Il m’a émue par son histoire. J’ai moi aussi craqué pour lui.

J’ai adoré la mise en place de leur relation. Tout se fait petit à petit. Sans aller trop vite. On ressent vraiment la maturité des personnages. Encore une fois, ils ont la trentaine. Et c’est ce que j’aime dans cette saga, le fait que les personnages soient plus âgés. Qu’ils aient d’autres envies, des responsabilités. Et souvent plus de méfiance du fait de leur expérience déjà acquise. Ils vont apprendre à se connaitre. Et il sera difficile à Nicolas de résister au sourire de Bram. D’autant que sa fille est gaga de lui. Ses bonnes résolutions vont disparaître.

Ce livre m’a fait rire par le côté taquin de Bram. Encore une fois, il aborde des sujets tellement vrais : le problème des mamans célibataires pour avoir un travail par peur qu’elles s’absentent, le fait qu’on ait du mal à voir qu’une personne a vraiment changé et lui laisser sa chance.

J’ai aimé voir la relation des frères McGregor et retrouvé tous les personnages secondaires. J’ai adoré la petite Ava, un vrai petit rayon de soleil pour Nicola. C’est l’enfant dont on rêve toute. Elle comprend déjà tout malgré son jeune âge.

Ce tome m’a aussi vraiment surprise par le passé de Bram. Quand on pense que leur histoire prend la bonne direction, tout vient s’assombrir à cause de celui-ci. Mais on garde espoir parce que comme le dit l’auteure : la colère n’efface pas l’amour. La plume de l’auteure est toujours aussi addictive. Je suis directement entrée dans l’histoire. J’ai autant aimé que le premier tome.

J’ai hâte de lire le tome 3 même-si Kayla n’est pas le personnage que j’affectionne le plus. Quoi qu’avec la fin de ce tome, mon avis pourrait changer. D’ailleurs, j’aime bien l’idée de la petite apparition du cousin McGregor, Lachlan, pour nous introduire le prochain tome. Cette saga fera sans doute partie d’une de mes sagas préférées. Je vous la recommande de tout cœur.

Note : 5/5

Citations :

« Parfois, j’ai l’impression que la vie n’est qu’une suite d’épisodes pendant lesquels on tente de trouver une autre voie. Je me demande ce que l’on ressent quand on s’aperçoit que cette fois-ci, il n’y a pas d’autre voie possible. »

« Je ne devrais pas impliquer mon coeur là-dedans, c’est bien trop risqué, c’est trop rapide. Je ne veux pas que l’amour s’immisce dans ma vie et vienne tout chambouler, pas maintenant que tout semble aller mieux. Je sais par expérience que l’amour est destructeur, qu’il met les coeurs en lambeaux et force les gens à en ramasser les morceaux. Même les plus belles histoires d’amour sont des contes violents. »

« Je sais que tu as été blessée. Mais moi aussi. Peut-être que nos cendres communes peuvent donner vie à quelque chose de beau. »

« Parce qu’il a tort, totalement tort quand il prétend que les coeurs et les bâtiments sont deux choses différentes. C’est la même chose. Tous deux sont des structures qui nous sécurisent, qui nous protègent des éléments. Et dès qu’ils se mettent à vaciller, c’est tout le reste qui est en danger. »

Elsa

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s