L’homme de l’année

Auteure : Sarina Bowen

Editions : Rennie road books

 

Résumé :

Ce qui se passe au lycée reste au lycée. En théorie…
Il y a cinq ans, Michael Graham a trahi la seule personne qui l’ait jamais vraiment connu. Depuis, il est passé maître dans l’art de cacher son orientation sexuelle aux autres et de se mentir à lui-même.
Imaginez sa stupeur quand son passé fait irruption dans les vestiaires de l’Université de Harkness, avec un sac de hockey et ce petit sourire qui a toujours fait chavirer Graham. Pour lui, il n’y a qu’une seule réaction possible : la panique la plus totale. Il suffirait d’un mot de la part du nouvel ailier gauche de l’équipe pour détruire la vie que Graham s’est construite.
John Rikker se retrouve dans le rôle du nouveau. Encore. Et cette fois, c’est pire que d’habitude, car les médias ont décidé de s’intéresser de près au seul joueur de hockey de première division ouvertement gay. Les fourgons de télévision ont pris racine sur le trottoir devant la patinoire, au grand dam de ses nouveaux coéquipiers.
Un joueur en particulier semble très mal à l’aise chaque fois qu’il entre dans la pièce.
Certes, Rikker se doutait bien que l’accueil ne serait pas chaleureux, mais il ne pensait pas se heurter à une attitude aussi fuyante. Ancien meilleur ami, ex-copain ou relation d’adolescence, peu importe ce qu’il représente à ses yeux, une chose est sûre : Graham ne va pas bien. Il boit trop et a du mal à se concentrer pendant les entraînements. Les deux garçons les plus solitaires de l’équipe vont finir par s’autodétruire sous la pression qu’ils subissent, à moins qu’ils ne parviennent à se retrouver malgré leur histoire douloureuse. Ce ne sera pas facile, mais il en vaut la peine, l’homme de l’année.

Avertissement : À la différence des autres tomes de la série, cette histoire d’amour émouvante met en scène deux garçons. Elle contient des situations sexuelles, de la dance music, des t-shirts à messages sarcastiques et une grand-mère adepte de poker.

Avis :

Hello !

On se retrouve pour une nouvelle chronique sur la suite d’une saga que j’adore et que j’attendais avec impatience. Ce 3ème tome est un M/M en plus. Je trouvais vraiment cela intéressant de diversifier les orientations sexuelles. Et c’était l’occasion de lire un M/M de plus.

Cette histoire se concentre sur Graham, le coureur de jupons. Son plus grand secret risque d’être révélé avec l’arrivée de Rikker, son meilleur ami du collège et début du lycée mais aussi son premier amour. Graham n’a jamais assumé d’être gay. Quand ils se fréquentaient, ils étaient sans arrêt sur leurs gardes. Et lors de leur seul moment de liberté, le pire est arrivé. Par peur, Graham a pris la fuite et plus jamais ils ne se sont recontactés depuis 5 ans.

« Vous connaissez ce cliché selon lequel le temps guérit toutes les blessures ? Le temps avait formé une belle croûte sur celle-ci, mais dès que Rikker était réapparu, elle s’était remise à saigner. »

Il ne pourra désormais plus éviter Rikker bien longtemps. Il va bouleverser tout son équilibre. Et Graham va se réfugier dans l’alcool. Sur la glace, la plupart du temps, il accumulera les gaffes. Mais combien de temps arrivera-t-il encore à se voiler la face ?

« J’étais la personne la plus homophobe du monde. Parce que « homophobe » signifie « qui a peur des homosexuels ». Et j’avais une trouille bleue de moi-même. »

Rikker assume totalement sa différence malgré ce qu’elle lui a coûté par le passé. Très vite, toute l’équipe sera mise au courant. Et la presse s’en mêlera par la même occasion. Ce nouveau transfert ne sera pas simple pour lui. De nouveau, il aura tout à prouver. Pour lui, son seul moyen de se faire accepter parmi l’équipe reposera sur son  talent au hockey. C’est ce sport qui lui a permis de tout surmonter.

Son plus grand soutien sera Bella, la manager étudiante de l’équipe et accessoirement la meilleure amie et parfois plus de Graham et par conséquent sa plus grande rivale. J’ai adoré le personnage de Bella. Elle apporte une touche de peps à l’histoire. Et son second soutien sera Hartley, toujours égale à lui-même. C’est vraiment un plaisir de le retrouver.

J’ai eu un énorme coup de cœur pour le personnage de Rikker. Il est tellement patient avec Graham. C’est le plus courageux des deux même s’il reste sensible. Il a beaucoup souffert de la perte de Graham mais il reste loyal malgré les années. Mais acceptera-t-il encore longtemps de devoir tout calculé pour ne pas révéler le secret de Graham ?

« Même si j’étais d’accord pour être juste ami avec Graham, j’éprouvais toujours un pincement au cœur chaque fois que je le regardais. J’étais condamné à avoir le cœur brisé. »

Graham est tellement traumatisé par le terrible événement qui les a séparés il y a 5 ans. C’est déconcertant. Pourquoi devrait-on avoir peur d’aimer ? Se détester soi-même parce qu’on est différent ? Graham a tellement peur du regard des autres. A tel point que tous ses gestes sont réfléchis et même la couleur de ses vêtements parce qu’ils pourraient « faire gay ». J’ai vraiment eu envie de le secouer parfois pour qu’enfin il vive vraiment.

« J’étais complètement perdu, mais je savais une chose : je ne voulais jamais voir cette expression sur le visage de mes proches. S’il y avait quelque chose de dégénéré en moi, j’espérais pouvoir le guérir avant que quiconque s’en aperçoive. »

Ce livre m’a donné envie de crier. C’est horrible de traiter l’homosexualité comme une maladie et de penser qu’on peut en guérir. Ça m’a révolté. Je n’avais encore jamais vu un personnage se renier autant. J’ai vraiment eu mal pour lui. L’auteure nous offre une nouvelle fois une histoire touchante et profonde. Sa plume est toujours aussi juste. Mais il m’a quand même manqué quelque chose par rapport aux deux premiers tomes pour m’amener au coup de coeur. Il n’y a pas eu ce petit plus.

« Parce qu’un jour, quand tu trouveras ça plus facile à dire, ça te rendra heureux, toi aussi. Et c’est ce que j’ai envie pour toi, G. Je veux que tu sois heureux. »

Le hockey est très présent dans ce tome. Chaque titre de chapitre fait référence à une action de celui-ci. C’est intéressant d’en apprendre encore plus sur la discipline.  J’ai vraiment hâte de découvrir les autres tomes. Je vous recommande grandement cette saga.

Note : 4/5

Citations :

« Chaque fois qu’il entrait dans une pièce, je le sentais, comme un changement dans la pression de l’air. Un seul coup d’œil dans sa direction me suffisait pour me mettre en alerte maximale. Ça ne me plaisait pas d’être aussi sensible avec lui, mais j’ignorais comment faire autrement. »

« Mon corps avait vraiment envie de se retrouver seul avec lui. Le problème, c’était que nulle part sur Terre nous ne serions assez seuls pour Graham. »

« Quand il me regardait ainsi, je pourrais faire tout ce qu’il me demandait. Tout, sauf la seule chose qui comptait vraiment. Tout, sauf l’aimer comme il le méritait. »

Elsa

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s